Nouvelles recettes

Une bière sophistiquée et un accord culinaire arrivent à Denver

Une bière sophistiquée et un accord culinaire arrivent à Denver



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le nouvel événement de jumelage bière et mets haut de gamme à Denver BrüFrou, prononcé [broo-froo], aura de quoi plaire aux amateurs de bière de tous bords. Des ales aux lagers, plus de 40 brasseries du Colorado présenteront leurs meilleures au Wings Over The Rockies Air & Space Museum le samedi 19 avril. Des brasseries bien connues telles que Boulder Beer, Left Hand Brewing Company et Wynkoop Brewing Company seront présentes. D'autres noms moins médiatisés de calibre égal incluent Yak & Yeti Brewpub, Wild Woods Brewery et Ashar Brewing Co.

Les gourmets ne seront pas déçus non plus. Trente-deux des restaurants préférés de Denver seront également présents. Basta, Jax Fish House, Tag et The Kitchen Denver font partie des points forts du restaurant. Cependant, BrüFrou, c'est plus que de la bière et de la nourriture lors d'un même événement. Chaque accord a été soigneusement pensé et arrangé pour créer un complément idéal de saveurs.

Certains des autres choix de restaurants peuvent finir par surprendre les invités. « Tout ne sera pas raffiné », déclare John Heins de An Idea Trading Company, la société qui produit l'événement, « mais tout ce qui sera servi sera de la bonne nourriture. La rumeur dit que les favoris locaux Biker Jim's Gourmet Dog et Masterpiece Deli (également connus sous le nom de Master P's), qui correspondent tous deux à la catégorie des aliments bons mais pas raffinés, seront à l'événement.

Avec l'explosion de la scène des microbrasseries dans le Colorado ces dernières années, Denver est vraiment prête pour un événement de la taille et de la portée de BrüFrou. Les accords mets et vins sont une route bien fréquentée de nos jours; maintenant, les gens veulent vraiment voir de bons accords entre des bières de haute qualité et de la nourriture. BrüFrou comblera vraiment ce créneau.

Bien que le Colorado ait déjà l'American Beer Festival, qui est merveilleux pour les amateurs de bière, il n'a tout simplement pas d'accords bière et mets. Le Colorado a également quelques petits festivals de qualité qui font des jumelages, mais n'atteignent tout simplement pas la même variété que les grands événements. BrüFrou sera vraiment un événement unique et à ne pas manquer dans ce paysage.

Le BrüFrou se déroulera sur une seule journée, le samedi 19 avril, avec un choix entre deux sessions de jumelage. La session de l'après-midi se déroule de 11h à 15h et la session du soir de 16h à 20h. Chaque session dure quatre heures afin que les invités aient suffisamment de temps pour tout goûter à leur guise. Les billets pour BrüFrou peuvent être achetés sur le site Web de l'événement. Les billets d'appariement complet coûtent 95 $ et les billets pour le dîner seul sont disponibles pour 55 $. Des boissons gazeuses et du vin au verre seront également disponibles à l'achat lors de l'événement. UNE 15 % de réduction sur le code de réduction à utiliser lors de l'achat de billets peuvent être trouvés dans certaines des brasseries et des restaurants participant à l'événement.


12 choses que vous devez savoir avant de boire une lune bleue

Même les personnes qui ne sont pas des buveurs de bière peuvent monter à bord avec Blue Moon &mdash qui peut dire non à une bière effervescente de style belge, servie avec une tranche d'orange juteuse ? Mais cela ne veut pas dire que la bière ne peut pas résister aux autres grands noms du secteur. La marque a ouvert des brasseries et des salles de dégustation très cool, s'est fait un nom dans le monde entier et expérimente constamment de nouvelles saveurs et ingrédients. Voici 12 faits amusants à savoir sur le bien-aimé blanc belge.

Il y a plus de 20 ans, un brasseur créatif nommé Keith Villa a commencé à produire des bières à la brasserie SandLot de 2 700 pieds carrés à Denver, CO. Villa deviendrait plus tard le fondateur et maître brasseur de la marque.

La brasserie SandLot a été la toute première brasserie installée dans un stade de baseball des ligues majeures, il est donc logique que les bières pression aient été nommées d'après le match qui y a été joué. Slugger Stout et Rightfield Red se sont bien passés, mais Bellyslide Wit a été le coup qui a tout changé. Le SandLot fabrique toujours 1 500 barils de bière par an pour servir lors des matchs à domicile des Rockies du Colorado.

Vous avez probablement siroté un Bellyside Wit sans même vous en rendre compte et maintenant, la bière phare de la marque est connue sous le nom de Blue Moon Belgian White, un nom qui est né lorsque quelqu'un a dit : "Une bière aussi bonne n'arrive qu'une fois dans un lune bleue." Il est bloqué depuis, et aujourd'hui, vous pouvez le trouver partout dans le monde.

Le co-fondateur de Blue Moon, Keith Villa, savait ce qu'il faisait lorsqu'il a commencé à préparer des bières créatives au SandLot. En fait, il a obtenu son doctorat en brassage en Belgique, où des combinaisons d'ingrédients étrangers ont inspiré sa recette, composée d'orge maltée, de blé blanc, d'écorce d'orange de Valence, de coriandre et d'avoine. Lorsqu'il a vu des barmans européens servir de la bière avec des quartiers de citron, il a été frappé par le fait que des tranches d'orange fraîches compléteraient parfaitement son esprit belge.

Je parie que vous ne saviez pas que Blue Moon crée constamment de nouvelles variétés de bière ! Les offres vont bien au-delà du blanc belge que nous connaissons et aimons &mdash grâce à un système de brassage pilote, les clients ont le choix de plus de 20 robinets rotatifs toute l'année, y compris des créations boostées comme Iced Coffee Blonde et Chile Golden Ale.

En plus du blanc belge, les fidèles fans de Blue Moon peuvent également trouver du blé à la mangue et du blé au miel d'été (une saison actuelle) sur les étagères, mais que se passe-t-il si votre favori perdu depuis longtemps était hors de rotation il y a des années ? Heureusement pour vous, la marque fait parfois des sorties limitées, ramenant des choix nostalgiques comme Raspberry Cream Ale pendant une courte période.

Blue Moon Belgian White et Honey Moon ont tous deux remporté des médailles d'or au Championnat du monde de la bière et à la Coupe du monde de la bière, respectivement, et la marque a des experts dans son personnel qui savent ce qu'il faut pour faire une bière de très bonne qualité. Manager of Beer Education chez MillerCoors, Daniel Imdieke, est également un Master Cicerone certifié &mdash l'équivalent d'un sommelier dans le monde de la bière &mdash dont il n'y en a que 16 dans le monde.

Neuf millions de barils de bière sortent chaque année de l'immense site de la brasserie MillerCoors à Golden, CO, mais Blue Moon a un emplacement dédié dans le district RiNo de Denver. La salle de dégustation sert une variété de bières en constante évolution, tout en suivant les ventes pour en tester le succès. Il y a aussi un Blue Moon TapHouse situé à Norfolk, en Virginie.

Grâce à la visite guidée de la brasserie RiNo, les visiteurs peuvent jeter un coup d'œil dans les coulisses et découvrir l'équipement que le chef brasseur John Legnard et d'autres membres du personnel de la brasserie utilisent pour produire une nouvelle bière chaque semaine.

La brasserie RiNo dispose d'un restaurant à service complet avec des éléments de menu destinés à être consommés avec des bières Blue Moon et parfois la bière elle-même entre même dans les recettes. Selon Daniel Imdieke, l'objectif d'un accord de bière est de sélectionner une bière qui complètera la nourriture, offrira un contraste avec le profil de saveur et purifiera le palais.

La marque était le seul sponsor de la bière au FOOD & WINE Classic de cette année à Aspen, où des pintes ont été servies aux côtés des plats des meilleurs chefs et experts culinaires du pays.

Si vous vous rendez sur le Strip à Las Vegas, vous n'aurez pas à chercher bien loin un bar avec Blue Moon à la pression et le Planet Hollywood Resort abritera le Blue Moon Bar, où le blanc belge ne sera jamais en pénurie. Les clients auront également la chance de siroter des cocktails saisonniers à base de bière au point d'eau dédié.


Denver Beer Co. ouvre son site de South Downing Street

Le mercredi 17 mars, Denver Beer Co. s'apprête à célébrer la Saint-Patrick et à ouvrir son emplacement à South Downing Street. Le nouveau spot - niché dans le quartier de Rosedale - apporte plus d'options de bière à une zone mal desservie, cédant la place à l'expansion et à l'expérimentation.

Le nouvel emplacement sera le troisième bar Denver Beer Co. et se trouve dans l'ancien restaurant Maddie’s - un ancien petit-déjeuner. Le bâtiment de 2 563 pieds carrés a été acquis en janvier de l'année dernière et a subi d'importantes rénovations pour faire place à une salle de robinetterie ouverte, un patio extérieur, une brasserie, un jardin et un restaurant à service complet au comptoir.

«La nouvelle salle de réception dispose de beaucoup d'espaces de patio extérieur pour assurer une distanciation sociale appropriée et un environnement sûr pour le COVID. Personnellement, je suis également très heureux de l'ajout de DBC Eats. L'art culinaire du chef Webb nous permettra d'offrir une expérience culinaire cohérente et personnalisée qui se mariera parfaitement avec nos bières artisanales », a déclaré Patrick Crawford, co-fondateur de Denver Beer Co..

Ce diaporama nécessite JavaScript.

DBC Eats et proposera une « nourriture de bar surélevée » créée par le chef Jeffrey Webb et son équipe. Le chef Webb a déjà travaillé avec des restaurants de Denver tels que Fruition, Il Posto et The Kitchen Bistro à Denver. Il s'agit du premier établissement Denver Beer Co. à disposer d'un restaurant entièrement fonctionnel dans la salle de dégustation.

La brasserie basée à Denver a également acquis un bâtiment voisin de 761 pieds carrés qui sera transformé en Denver Beer Co. Ice Cream et devrait ouvrir cet été offrant des friandises pour accompagner des bières fraîches. Avec près de 10 000 pieds carrés d'espace de patio extérieur devant le bâtiment, vous pouvez vous détendre près des foyers, jouer à des jeux sur la pelouse, vous asseoir à des tables de café en plein air et plus encore. L'emplacement propose également un parking à vélos pour des aventures estivales sans voiture.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La gamme de bières sur le site de South Downing Street comprendra des bières phares telles que la Princess Yum Yum Raspberry Kolsch, la Graham Cracker Porter et l'Incredible Pedal IPA. La gamme contiendra également des bières spécifiques à l'emplacement avec des gorgées d'une Rosedale Golden Ale brassée avec des pétales de rose, une Opacity Imperial Hazy IPA et une Sunrise Sensei Black IPA.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L'emplacement de South Downing Street abrite également une installation de brassage qui peut être transportée sur le patio pour des expériences pratiques sur la bière avec la communauté, des brassages en collaboration et d'éventuels cours de brassage avec l'Université de Denver.

Crawford explique, "Après avoir résisté à COVID pendant 12 mois, ouvrir enfin les portes de South Downing est vraiment significatif."

Denver Beer Co. South Downing Street est situé au 2425 South Downing St., Denver.


Une bière sophistiquée et un accord culinaire arrivent à Denver - Recettes

Wit est l'identification des Belgian Wheat Ales. Elles sont absolument différentes des bières de blé allemandes ou américaines. Une Wit doit être brassée avec au moins 25 % de malts de blé. Les bières de blé belges sont plus fruitées, avec une légère touche citronnée, car l'utilisation de graines de coriandre, d'écorces d'orange et d'autres épices est très courante.

En Autriche et en Allemagne, les bières de blé sont connues sous le nom de Weiss. La variation extrême de ces bières entre les producteurs est un peu plus limitée en raison du Reinheitsgebot, la loi allemande qui exige que la bière soit fabriquée uniquement avec de l'eau, de l'orge, du houblon et évidemment de la levure. Ne vous y trompez pas, ces styles de bière sont aussi complexes que les Belgian Wits. Le plus souvent, leur complexité provient des esters de levure qui créent des saveurs profondes de banane et de chewing-gum. Certaines des meilleures bières blanches du monde sont originaires d'Allemagne et elles équilibrent magnifiquement la profondeur de la saveur et la légèreté.

Le fil conducteur de ce style à travers le monde est qu'ils sont censés être savoureux, rafraîchissants et lumineux.


Cuisinez avec ces sept cours culinaires

Soutenez la voix indépendante de Denver et aidez à garder l'avenir de Westword libre.

Les vacances de printemps sont terminées pour la plupart des gens, ce qui signifie qu'il est temps de lire les livres et d'apprendre une nouvelle compétence. Dans ce cas, votre salle de classe est la cuisine et vos fournitures se présentent sous la forme d'une cuisinière, d'un four, de couteaux, d'une planche à découper et de nombreux ingrédients savoureux. Des ateliers de tarte aux séminaires sur les fruits de mer en passant par les instructions sur la façon de recréer des plats à emporter chinois, ces cours et écoles sont les endroits où aller pour améliorer votre jeu de cuisine. Dans cet esprit, réservez un cours, assurez-vous de porter des vêtements et des chaussures confortables, puis enfilez un tablier et jouez avec des casseroles et des poêles.


Les événements les plus savoureux du calendrier culinaire cette semaine

Soutenez la voix indépendante de Denver et aidez à garder l'avenir de Westword libre.

Les restaurants reprennent lentement leurs activités &mdash et la possibilité d'une capacité de 100 pour cent en sièges &mdash avec la levée des restrictions le week-end dernier. Vous pouvez regarder un film à Larimer Square ou plonger dans un verre tiki sur South Broadway. Vous pouvez également profiter du gyoza, du chili vert et des bons moments à Golden cette semaine.

Après avoir passé en revue toutes les possibilités au cours des prochains jours, sortez votre calendrier et commencez à bloquer les dates de tous les événements à venir que vous ne voudrez pas manquer cet été.

Lundi 17 mai
Dirigez-vous vers Golden pour boire et manger de bonnes affaires cette semaine. Mai est le mois d'appréciation des restaurants de Golden, et pendant les deux prochaines semaines, vous pouvez obtenir des cadeaux gratuits juste pour avoir dépensé votre pièce dans les restaurants de la ville. Apportez un reçu de restaurant d'au moins 10 $ et daté de mai 2021 au Golden Visitors Center, 1010 Washington Avenue, pour l'échanger contre de la verrerie commémorative, le Golden Ticket et d'autres offres. Vous aurez accès à un guichet unique dans les halles alimentaires Golden Mill (1012 Ford Street) et Tributary (701 12th Street), ainsi que dans tous les autres restaurants de la ville. En savoir plus sur Visit Golden.

Dîner au Bistro Vendôme, le meilleur restaurant français du meilleur de Denver 2021, c'est encore mieux quand on peut dîner et un film pendant la série de films du lundi soir. Dirigez-vous vers la place Larimer à 18h. le 17 mai, quand vous pourrez profiter Le club Joie de la chance ainsi qu'un menu de cinq plats à prix fixe pour 55 $. Il existe une option à domicile, pour en savoir plus ici.

mardi 18 mai
Vous avez associé tout ce à quoi vous pouvez penser avec du vin et du whisky, et vous êtes sur la bonne voie pour couvrir vos bases avec du cidre et du seltz. Il est temps d'ajouter du saké à votre répertoire de dégustation. Le 18 mai, Colorado Sake Co., 3559 Larimer Street, propose des accords sakés et bonbons de 16h à 21h. Pré-commandez votre dégustation sur Eventbrite, et pour 20 $, vous obtiendrez quatre verres de saké et quatre chocolats photogéniques de Colorado Cocoa Pod. Les saveurs de saké n'ont pas encore été annoncées, mais la brasserie propose régulièrement des saveurs créatives comme Green Machine (avec coriandre et gingembre & mdash notre préféré !), litchi, lavande et horchata.

Bien qu'il ne fasse pas exactement temps sur la terrasse ces derniers temps, Adrift Tiki Bar & Restaurant attend avec impatience des temps plus ensoleillés et ramène la plage à South Broadway, avec un nouveau menu d'été qui débutera le 18 mai. &ldquoNous voulons que nos invités soient pleinement immergés dans notre espace dynamique et transporté dans un autre monde », déclare Loren Martinez, propriétaire d'Adrift. &ldquoQue ce soit à travers les tropiques ou en se promenant dans les coins de cuisine de rue, chaque bouchée et gorgée à Adrift devrait ressembler à des vacances qui vous emmènent dans une aventure culinaire.&rdquo Une simple gorgée de Dirty Dan est toute une aventure : la piña colada sombre est tordue avec l'ajout de Mezcal, de pamplemousse, de sirop de Mole maison et de Fernet. Ou essayez un Flamingo Lingo, qui comprend de l'ananas, du rhum Paranubes, du jus de pastèque, de la goyave, de la rhubarbe, de la noix de coco et de l'Aquavit. Adrift est ouvert de 17h à 23h. Du mardi au samedi.

mercredi 19 mai
Si votre cerveau s'est transformé en bouillie en 2020 et n'a pas encore récupéré son acuité pré-pandémique, Ironton Distillery & Crafthouse, 3636 Chestnut Place, a la série de films d'été pour vous : Sandler Summer. À partir du mercredi 19 mai, la salle de dégustation présentera les points forts de l'œuvre d'Adam Sandler un mercredi sur deux, avec des places assises à l'extérieur à 19h30. et projections au crépuscule. Le premier versement est Billy Madison les films suivants incluent Happy Gilmore, 50 premiers rendez-vous et Le chanteur de mariage. (Accessoires à la distillerie, qui a décidé de laisser les efforts plus dignes du comédien & mdash comme Je vous prononce maintenant Chuck & Larry et Le ridicule 6 &mdash sur le sol de la salle de coupe.) Les billets ne coûtent que 5 $ et sont disponibles sur Eventbrite.

Jeudi 20 mai
Les Izakayas sont plus familiers aux résidents de Denver qu'il y a quelques années, mais même si vous pouvez naviguer facilement dans les menus de plats japonais, vous ne serez peut-être pas aussi à l'aise de préparer du karaage, du gyoza de porc avec une sauce, de l'ail et du gingembre yakatori. ou nouilles udon avec bok choy et shiitakes dans votre propre cuisine. Centennial's Uncorked Kitchen, 8171 South Chester Street, est là pour vous aider avec son cours de cuisine de pub japonais le jeudi 20 mai. Le cours se déroule de 18 h à 21 h. et est conçu pour les couples, alors prenez votre meilleur compagnon de boisson et apprenez à faire tout ce qui précède, ainsi que la crème glacée au thé vert ! &mdash pour 275 $ pour deux (ce prix comprend une bouteille de vin). Inscrivez-vous sur le site de Uncorked.

vendredi 21 mai
Vous préparez toujours des sacs de Tostitos et des pots de salsa d'épicerie lorsque vos amis viennent chez vous ? Rassemblez-vous, mon ami. Vous êtes un adulte et il est temps de commencer à vous divertir comme tel. Si vous n'avez aucune idée de la façon de l'intensifier (autre que de transférer les frites et la salsa dans des bols), envisagez le cours de cuisine cocktail du chef chevronné pour deux le vendredi 21 mai. L'école du 999, rue Jasmine vous fournira des - des recettes que vous pouvez préparer à l'avance, de sorte que vous passerez plus de temps à passer du temps avec vos invités qu'à survoler votre table de cuisson. Le menu à six plats comprend des gâteaux de crabe au chili vert avec de l'aïoli au chipotle et des cubes de citron, des shooters de gaspacho au concombre et à l'avocat avec de la crème à la lime grillée et des brochettes de steak avec une sauce au steak ancho. Inscrivez-vous pour le 18h30. classe, 180 $ la paire, sur le site Web du chef chevronné.

Continuez à lire pour les futurs événements liés à la nourriture et aux boissons.

DÉVELOPPER

samedi 22 mai
L'histoire d'amour avec l'ajout de bacon à tout semble terriblement 2012, mais le Bacon and Beer Classic de cette année ramènera un avant-goût bienvenu de l'époque pré-pandémique. Les invités seront conduits le long d'un chemin au Kennedy Golf Course, 10500 East Hampden Avenue, où ils feront une pause dans les stations pour jeter de la bière, du cidre et des produits à base de porc. Le classique de cette année propose également des plats à base de bacon de grande taille au lieu de tailles d'échantillons. Achetez des billets (79 $ ou 59 $) sur Eventbrite, où &mdash comme n'importe quel golfeur grignotant du bacon, buvant de la bière &mdash, vous devrez choisir votre heure "b" (11 h à 17 h 30) pour commencer votre mort de bière et de bacon Mars. Visitez le site Web de l'événement pour plus de détails.

Si les seules choses que vous savez sur l'Ukraine sont ses patineurs artistiques et ses guerres terrestres, vous manquez quelque chose. Le samedi 22 mai, découvrez exactement ce que vous manquez à un cours de cuisine ukrainienne. De 14h à 18h, vous préparerez du bortsch (soupe de betteraves), du varenyky aux pommes de terre, au chou et aux champignons (semblable au pierogi), du banush (un plat de semoule de maïs traditionnellement garni de bacon, de fromage et de champignons) et du syrnik (un croisement entre un soufflé au fromage, crêpes et cheesecake). Le cours vous coûtera 45 $, qui comprend également du vin, et se tiendra à la retraite à Solterra, 15250 West Evans Avenue à Lakewood, visitez Facebook pour plus de détails, puis achetez votre billet ici.

DÉVELOPPER

dimanche 23 mai
Sirotez doucement le dimanche 23 mai lors du lancement de la liqueur de miel en édition limitée de Family Jones, Nectar Jones. La boisson a été créée avec l'aide de l'artiste Kristen Hatgi Sink, dont l'exposition MCA 2018, Chéri, comprenait des photographies et des vidéos de miel dégoulinant sur des personnes et des objets, ainsi qu'un épisode mémorable en personne d'une femme vêtue d'un justaucorps se tordant dans un réservoir de substance collante. Ce miel a finalement été utilisé pour fabriquer du Nectar Jones (germophobes, on ne sait pas si le miel de tout le corps a été utilisé dans la distillation). L'événement a lieu à Grow & Gather, 900 East Hampden Avenue à Englewood, de 16 h à 19 h, et votre billet de 80 $ comprend une bouteille pleine grandeur de Nectar Jones, de petites bouchées, des cocktails, une éducation aux abeilles et un encan silencieux. Achetez des billets maintenant sur le site Web de Family Jones.

DÉVELOPPER

dimanche 30 mai
Si votre idée de brunch est moins « J'ai besoin de poils de chien » et plutôt « Je fais la fête depuis vendredi soir et pourquoi arrêter maintenant ? », Munchies et Mimosas est l'événement qu'il vous faut. Après plus d'un an de pause, la fête revient au Hangar de Stanley Marketplace, 2501 Dallas Street à Aurora, pour un brunch avec des bulles sans fond et une ambiance de banger. Pour 40 $, de midi à 18 h. vous aurez droit à un brunch, à tous les mimosas que vous pourrez boire et à plus d'une centaine de personnes dansant sur les airs des DJ KScott, Simone Says et KDJ Above. Visitez l'Instagram de Munchies et Mimosas pour plus de détails, puis achetez des billets sur Eventnoire.

Pour une célébration du week-end qui sera tout aussi désordonnée qu'un brunch au mimosa sans fond (mais d'une manière très différente), rendez-vous à l'ouest et au VFW Post 4171 au 15725 West Tenth Avenue à Golden. Le chef Jeff Stoneking (anciennement de ChoLon et LeRoux) fait bouillir les fruits de mer de 11h à 16h. le dimanche 30 mai. L'attraction principale est la tartinade aquatique & mdash moules, palourdes, crevettes, huîtres, écrevisses, beignets de crabe & mdash mais il y aura aussi des hamburgers, des hot-dogs et du poulet à grignoter, des boissons du bar VFW (pas de 13 $ cocktails ici), de la musique live et une tombola de guitare. Des vendeurs locaux, dont Moon Raccoon Baking Co., Mama Sue's Kitchen (huile de piment), DittyPop Smoothies et Sasta's Shroom Shack (tacos aux champignons et quesadillas) seront également présents. L'entrée est gratuite, mais vous pouvez pré-commander une assiette pour 30 $ qui comprend des fruits de mer, de la salade de chou ou de la salade, un verre d'alcool et un billet de tombola sur le site Web de Stoneking.

DÉVELOPPER

vendredi 4 juin
Rien ne dit l'été comme pink patio pounders &mdash et l'avant-poste de Carboy Winery à Denver, 400 East Seventh Avenue, rassemble un pack de producteurs pour son festival Rosé La La La le vendredi 4 juin. En deux sessions (15h30 à 17h et 17h30 à 19h), vous pourrez déguster du vin rosé de treize établissements vinicoles du Colorado, dont le Storm Cellar, Sauvage Spectrum, BookCliff Vineyards, Jack Rabbit Hill Farm et Chill Switch Wines. L'entrée est une bonne affaire à 38 $ et mdash qui comprend des applications et un verre à vin sans pied à emporter à la maison, mais trouver votre vin d'été post-COVID parfait vaut son pesant d'or. Visitez le site Web de Carboy pour en savoir plus et réserver votre place.

Jeudi 17 juin
Les employés des restaurants et des bars ont besoin d'une fête après les dix-huit derniers mois (hoo boy, le font-ils jamais). Entrez Drink Red Wear Red, une fête de l'industrie le jeudi 17 juin, qui a encore plus d'impact en 2021. C'est parce que l'événement, organisé par la Colorado Restaurant Association (CRA) et la Fondation (CRF), profite au CRA Mile High Chapter's Hardship Relief Fund ainsi que le CRF, qui administre le Angel Relief Fund à l'échelle de l'État. (Les deux aident les travailleurs de l'hôtellerie face à des moments difficiles.) La fête de cette année est une célébration en plein air au Denver Museum of Nature & Science, 2001 Colorado Boulevard, et comprend du vin (rouge ou bien sûr), des cocktails, des bouchées d'une douzaine de restaurants de Denver. (incluant la Bindery, Esters, GQue Barbecue, Maria Empanada, the Pig & the Sprout et Comida) et musique live de 18h30 à 21h Les billets coûtent actuellement 45 $ ou 125 $. Les billets VIP incluent 17 h 30. entrée ainsi qu'une réception sur le toit avec vue sur City Park et le centre-ville de Denver. Procurez-vous vos billets sur le site Web de l'ARC avant que les prix n'augmentent le 1er juin.

DÉVELOPPER

Jeudi 12 août
Offrez-vous un long week-end bien arrosé à Vail du jeudi 12 août au dimanche 15 août au Vail Wine Classic. Le fest & mdash, qui était l'un des très rares événements à ne pas être passé au numérique ou à "reporter" (aka annuler) son itération 2020 & mdash, organise une paire de grandes dégustations de deux heures à 13 h 30 et 17 h. le vendredi et le samedi. Les billets vous coûteront 99 $ pour l'AG 129 $ pour une entrée anticipée de trente minutes ou 225 $ pour le laissez-passer "double problème" bien nommé, qui vous permet d'accéder aux deux sessions à l'heure d'entrée anticipée. Les dégustations se déroulent en plein air au Vail Athletic Fields, 646 Vail Valley Drive. Les détails sur les dîners autour du vin, les séminaires et l'inévitable brunch du lendemain n'ont pas encore été annoncés, mais vous pouvez visiter le site Web de l'événement pour obtenir des informations complètes et Eventbrite pour les billets.

Connaissez-vous un événement qui appartient à ce calendrier ? Envoyer des informations à [email protected].

Gardez Westword gratuit. Depuis que nous avons commencé Westword, il a été défini comme la voix libre et indépendante de Denver, et nous aimerions qu'il en reste ainsi. Offrir à nos lecteurs un accès gratuit à une couverture incisive des nouvelles locales, de la nourriture et de la culture. Produire des histoires sur tout, des scandales politiques aux nouveaux groupes les plus en vogue, avec des reportages audacieux, une écriture élégante et des membres du personnel qui ont tout remporté, du prix Sigma Delta Chi de rédaction de longs métrages de la Society of Professional Journalists à la Casey Medal for Meritorious Journalism. Mais avec l'existence du journalisme local en état de siège et les baisses de revenus publicitaires ayant un impact plus important, il est plus que jamais important pour nous de rallier notre soutien au financement de notre journalisme local. Vous pouvez aider en participant à notre programme d'adhésion "I Support", nous permettant de continuer à couvrir Denver sans paywalls.


Accords bière et mets : États-Unis vs Royaume-Uni

Le Royaume-Uni abrite désormais le plus grand nombre de brasseries par habitant au monde, mais nous avons encore du chemin à parcourir pour faire correspondre bière et nourriture. Lotte Peplow examine en quoi la scène britannique de la bière artisanale diffère de son homologue américaine.

Great British Chefs est une équipe d'amateurs passionnés qui se consacrent à vous apporter les dernières histoires, actualités et critiques culinaires.

Great British Chefs est une équipe d'amateurs passionnés qui se consacrent à vous apporter les dernières histoires, actualités et critiques culinaires.

Savourer une pinte avec un repas fait partie intégrante du tissu de la société britannique depuis des siècles, mais ce n'est que dans les années 1990 que l'association des saveurs polyvalentes et complémentaires de la bière à une gamme d'aliments différents est devenue populaire et a commencé à s'infiltrer dans le haut- terre tenue par le vin. De nos jours, la bière artisanale est une tendance en plein essor avec plus de brasseries par habitant au Royaume-Uni que partout ailleurs dans le monde – une tendance qui a été alimentée par de petits brasseurs artisanaux américains indépendants qui sont largement reconnus pour avoir déclenché le mouvement mondial de la bière artisanale.

Une grande partie de la cuisine britannique se prête à la bière - pensez aux ragoûts d'hiver copieux, aux casseroles, aux tartes, aux Ploughman's, aux steaks, aux côtes levées et aux hamburgers. Les restaurants et les pubs innovent avec des accords mets et bières et explorent la vaste gamme de saveurs que la bière a à offrir, mais va-t-elle jamais usurper le vin à table ? La réponse se trouve outre-Atlantique.

En Amérique, les accords mets et bières sont une forme d'art sophistiquée et hautement développée impliquant des compétences culinaires et une expertise brassicole. Il s'agit également d'une collaboration unique avec de petits brasseurs travaillant avec des fournisseurs indépendants de la communauté locale. Les menus d'accords de bière et de mets à cinq plats sont courants et presque tous les établissements, des bars et restaurants de base aux restaurants à nappe blanche, proposent une vaste liste de bières ainsi que des suggestions de menus. Des événements spéciaux sur les accords mets et bières attirent l'intérêt du monde entier.

La Brewers Association, une organisation commerciale à but non lucratif qui promeut et protège les petits brasseurs artisanaux américains indépendants, organise Paired (dans le cadre du Great American Beer Festival) - une fête de somptueuses sensations gustatives impliquant vingt et un chefs et vingt et un brasseries qui préparent chacune deux délices de la taille d'une bouchée, parfaitement associés à la bonne bière aromatisée. Les billets coûtant l'équivalent de 120 £ se vendent très rapidement et 1 500 personnes y assistent par nuit. Adam Dulye, chef exécutif de la Brewers Association et cerveau derrière Paired, recommande que la bière soit l'un des composants de la saveur d'un plat, la seule différence étant qu'elle se trouve dans un verre et non dans l'assiette. « Le houblon est incroyablement bon pour la nourriture », dit-il. «Ils n'ont pas besoin de beaucoup de graisse, ils n'ont pas besoin de beaucoup de chaleur mais ils aiment être soulevés et jouer avec le palais, sur la langue et sur le nez. Nous cherchons à mettre les gens au défi d'une manière qu'ils n'ont jamais été auparavant et à créer de l'enthousiasme pour la bière et la nourriture. La qualité de la bière des brasseurs et les ingrédients des chefs changent la perception des gens sur la façon dont les deux peuvent aller ensemble.

La gamme extrêmement diversifiée de styles de bière aux États-Unis et l'innovation constante dans l'industrie brassicole sont le fondement idéal pour de tels mariages de saveurs. Les Américains sont vraiment passionnés par leur culture de la bière et de la nourriture. Quiconque pense qu'une pinte d'amer et un Ploughman's sont un bon accord devrait essayer un Maui Blood Orange Lorenzini Double IPA (7,6% ABV) à base de houblon Azacca, contenant un caractère de bergamote similaire à Earl Grey, associé à une terrine de jarret de jambon, sauce de buffle, fromage bleu déshydraté, micro céleri et une pincée de gâteau aux carottes sucré et croustillant ! Ou New Holland's Incorrigible, une bière aigre blanche à 4,5% ABV à base de myrtilles et de mûres du Michigan, pour compléter et couper à travers la richesse huileuse d'un tartare de saumon fumé, habillé de crème de raifort, d'échalotes, de câpres et d'une mûre.

Alors, comment un événement comme Paired se déroulerait-il au Royaume-Uni ? Tomos Parry, chef cuisinier primé du très acclamé restaurant Kitty Fisher's à Mayfair, a déclaré: «Nous avons une relation différente avec la bière par rapport aux Américains parce que nous buvons de la bière dans les pubs depuis des centaines d'années et il y aura toujours cette pinte à boire. mentalité. Les Américains ne sont pas si enracinés dans la tradition qu'il leur est donc plus facile d'innover. Je pense que les Britanniques adoptent de plus en plus l'idée de la bière avec de la nourriture, en particulier dans les villes avec des scènes de bière incroyables. La bière est plus accessible que le vin et la variété est incroyable.

Nicholas Balfe, chef cuisinier du Salon à Brixton, Londres, ajoute : « En Amérique, le marché de la bière artisanale est plus mature qu'au Royaume-Uni et la grande diversité et la vaste gamme de styles de bière facilitent les accords mets-vins. Alors que les brasseurs artisanaux britanniques repoussent les limites des saveurs de la bière, les chefs prendront la bière plus au sérieux comme option d'association. Il faudra peut-être un certain temps avant de voir un événement comme Paired au Royaume-Uni, mais cela fonctionnerait bien aux côtés d'un festival gastronomique comme Meatopia ou Taste of London.


L'accord mets et vins qui a changé ma façon de penser les accords mets et vins

N'obtenez jamais les accords mets et vins. C'est du moins ce qu'on m'a toujours dit. Vous payez trop cher les vins qu'on vous offre. Vous buvez trop ou pas assez. Vous demandez à ce que votre repas soit interrompu par un sommelier égocentrique. Qui veut de ça ?

Mais ensuite, j'ai réservé un repas en solo au Beckon à Denver, finaliste du Top 50 2019 et restaurant sœur avec menu de dégustation uniquement au gagnant du Hot 10 2018 Call, alors que j'étais en ville pour rendre visite à ma sœur au printemps dernier. C'était l'un de ces nouveaux types d'offres à billets – payez d'avance pour huit plats, quels que soient les ajouts que vous voulez, les taxes et les pourboires – et j'ai choisi d'ajouter l'accord (très abordable!) idée que je n'aurais même pas à sortir ma carte de crédit pour payer les boissons à la fin du repas. À part penser que cela semblait extrêmement pratique, je n'ai pas beaucoup réfléchi au fait que je faisais exactement le contraire de ce qu'on m'avait toujours dit. Ce qui est particulièrement amusant, étant donné que la chose à laquelle j'ai pensé pendant la majeure partie de cette année est en fait l'accord mets-vins de Zachary Byers, le sommelier de Beckon.

Pour être clair : j'ai adoré la nourriture chez Beckon. Chaque plat que le chef Duncan Holmes et son équipe m'ont proposé était frais et fascinant, préparé avec autant de soin que de créativité. Mais pour la première fois de ma vie, le vin qu'on me versait positivement électrifié la nourriture. Les crevettes tachetées de Californie à peine cuites se prélassant dans un gaspacho printanier verdoyant étaient délicieuses seules mais transcendantes aux côtés d'un albariño salé et floral de Monterey, en Californie. Je suis passé d'une falaise surplombant le Pacifique à un vol en deltaplane. Monkfish in a gripping mussel broth found its voice in between sips of an off-dry Alsatian pinot gris, its honeyed sweetness just evanescing off the brine of the seafood. The experience of each course in its totality was so captivating that I kept forgetting that there was more to come.

But the brilliance of Byers’s pairings went beyond the gustatory they made me pense. And not because he was speechifying with every pour—he deftly dispensed just enough information about each wine to clarify without confounding—but because I was experiencing something new with each glass. Come to think of it, I hadn’t had albariño from California before. If I’m not a person who “likes sweet wines,” then why was that pinot gris so damn delicious? I thought about how special and rare it was to drink wines made by two female winemakers in a row—and then thought about how depressing it is for that to be special and rare. It’s easy for one’s mind to wander when dining alone in a situation like this, but I was riveted, present, the entire time. All that for the price of a middling bottle at another restaurant? Yes, yes, and Oui!

When I talked to Byers later about my prejudice against wine pairings and how surprised I was by his, he confirmed that this was all by design. “Beverage programs are responsible for a lot of the profit at restaurants, and a lot of people take advantage of that when it comes to wine pairings,” he explained. “I’m trying to bring that cost right up to the limit, and I feel like I would be cheating people if I didn’t do that.” And in trying to keep the wine affordable, Byers often ends up seeking out high quality, off-the-beaten-path bottles that don’t command the exorbitant price points of more recognizable grapes and regions. “It’s fun to get to play with people’s preconceived expectations,” he shared. “One of the things I’ve learned over the years is that there’s a good version of everything and a perfect context, and when you can get those things together, you can really open people’s eyes to something special.” I wasn’t just presented with the wines that I should be drinking, in that particular moment with that particular plate of food, but the amazing wines I pourrait be drinking if I got out of my comfort zone, thought a little bit harder, explored more boldly.

More than anything, my meal at Beckon was a reminder of how rewarding it can be to take a chance, to put yourself in someone else’s hands and have the gamble pay off. “Trust is such a huge thing, and a really fragile thing,” Byers said. “If someone is giving it to you, then you have to make sure not to mess it up.” And if more sommeliers start thinking like that, then there are going to be a whole lot more wine pairings in my future.


Oskar Blues Chef On the Perfect Burger & Why Never to Cook With Beer

Pour that IPA into a donut batter and you’re asking for it.

Oskar Blues, the craft beer brand famous for being the first to can their homemade Dale’s Pale Ale, has expanded from humble origins operating a bar for the locals of Lyons, Colorado, to a mini-empire of fooderies that celebrate the good things in life: craft beer and burgers.

Enlisted to marry Oskar’s beers to their perfect burger and fry pairing, Chef and Partner of Oskar Blues Fooderies Jason Rogers dishes on making the perfect burger, NOT using beer in everyday recipes, and the juicy new CHUBurger opening in Denver at 3490 Larimer Street (packed with 30 craft beers on tap).

EXPERT CHEF:

After starting his career at 13 washing dishes for a small Chicago restaurant, Rogers went on to become (most recently) Executive Chef at JW Marriott Denver Cherry Creek and Culinary Director at the St. Julien Hotel in Boulder and Aspen. He met Dale of Oskar Blues while living in Lyons and was enlisted to band up with the renegade beer company. “It took some real soul searching, but nobody was eating finer dining,” says Rogers. “It’s all became about cool, simple food made with good ingredients— food trucks and ethnic cuisine especially.”

What’s the perfect food to pair with beer? It’s okay if you don’t say a burger.

It’s got to be a burger. No matter where I cooked, burgers were always on the menu and always #1. I say the burger is what keeps you employed as a chef. My go-to is a Dale’s Pale Ale with a Burk Burger. It’s a super-rich, sweet, salty pork with smoky bacon, sweet and sour onions, and pungent cheese. Dales has that awesome bitter hop, not too floral, and yet it’s super dry and refreshing so you can wash down that burger. It highlights all the sweetness and sourness.

  • Ground Berkshire pork patty
  • Half blue cheese and half herbs butter mix to spread on bun
  • Bacon
  • Balsamic onions cooked down with vinegar
  • Honey wheat bun
  • An ice-cold Dale’s Pale Ale

Any tips on cooking with beer?

The number one tip for cooking with craft beer is don’t cook it. Honestly. When you have an awesome IPA, a beer you want to put in a mayonnaise-style sauce or vinaigrette, even a donut batter, if you really want to feature the flavor don’t cook the beer. Cooking it bitters the hops, which make its floral taste. You heat that up and it instantly loses its aroma.

So… we should stop cooking with beer then.

There have been cook books that include recipes with belgiums and sours, but when you’re talking American craft, don’t cook them. Unless its Oskar’s Scottish ale Old Chub—

A low hoppy beer. It does cook up and gets rich like a veal stock.

What are the food trends you’re seeing today?

What’s old is new. The ethnicity food scene in Denver in general has come such a long way. So many people are doing really cool, deeply soulful food like Work & Class. It’s about harvesting your roots on the plate, not serving greasy tacos in a Styrofoam box. CHUBurger was initially a food truck, born from the idea of making a great In-N-Out style-burger with craft ingredients. It’s americana. It’s for all of us. The new RiNo location opens January 20, with a Hotbox Roaster CBD (coffee, beer, donuts) in the same space. Hotbox is driven by two things: hand-made donuts and nitro cold brew (also canned like the heritage Pale Ale). *The Manual Recommends The Homer donut with strawberry lemonade glaze.

The booths at CHUBurger Denver

What about beer trends?

In Denver, beer trends are flying by within five months of starting. Mexican lager is doing awesome. But everyone’s pallets are becoming hyper specific to what they like. Those who love sours, absolutely love them. Double IPA followers, love them. Weird infused stuff like graham cracker porters or our Death by Coconut English porter, love them. That’s why every brewery in Mile High has 20 different specialty beers.


Beer and food reaches parts of the brain that beer alone cannot. – Randy Mosher

At the 2015 Craft Brewers Conference in Portland, Ore., Craft Beer Program Director for the Brewers Association Julia Herz moderated a panel of sensory specialists from the beer world as well as the scientific community including Randy Mosher, Pat Fahey, Lindsay Barr and Nicole Garneau, Ph.D.

The purpose of this sensory culinary working group was to examine how and why we perceive flavor and other important aspects of food and beer (like texture or mouthfeel), how to standardize a lexicon describing those perceptions, and how to spread that information to the larger beer and food worlds to create more mindful pairings.

While this seminar went in several interesting directions, one, in particular, caught my attention: the concept that sensory science supports the idea that pairing food and beer can elevate each into something more than the sum of its parts.

Master Cicerone Pat Fahey, also the content creator for the Cicerone Certification Program, notes, “When you put two things together and get something that wasn’t there before, those are some of the most interesting beer and food pairings–when we’re able to create something new through the pairing.”

As a Louisiana beer writer, I’ve long advocated that underrated local beer needs to be paired with food to realize the true potential of beer brewing and drinking in a food-focused culture. And now, science supports that.

“Science can support intuition in some cases,” says panelist Lindsay Guerdrum Barr, Sensory Specialist at New Belgium Brewing Co. “We’re just trying to put science behind what we intuitively know in the beer-food pairing world.”

For example, IPA and potato chips have been proven to interact in a sense-pleasing manner. “The reason we like that [pairing],” Guerdrum Barr says, “is because of the peripheral interactions that happen at the taste receptor level between the saltiness of the chips and the bitterness of the IPA.”

It’s in this context that often overlooked styles can really shine in food pairings elevating the pleasure derived in drinking them by matching what’s happening on a chemical and biological level with the right dish.

Brown Ale

Adam Dulye, executive chef for the Brewers Association and CraftBeer.com, points to the humble brown ale as an often overlooked sleeper of a beer style, “the pinot noir of the beer world.”

“You can drink it on its own you can pair it with fish, poultry, game or beef. A lot of that is due to the Maillard reaction in the malt,” which references the chemical process which transforms enzymes and carbohydrates through heat to a highly aromatic compound, adding flavor to meat, coffee, bread, and beer.

Dulye says that the brown ale style contains the same range of flavors on the palate as the receptors of the Maillard reaction, hitting the “sweet spot” right where people perceive that chemical interaction. He recommends a roast duck breast or confit to complement the fruit undertones of the darker malts in the beer.

One revelatory pairing I had at Restaurant August in 2013 was roasted lamb with green garlic-oat risotto served with Lazy Magnolia Southern Pecan. I lacked the terminology at that time to adequately articulate the reasons for the pairing’s success–if I tried it now, I would likely point to each component enhancing the other in the roast/Maillard chemical similarities specifically. Also, the increased malt sweetness of the beer style balanced the gaminess of the lamb and the sharp freshness of the green garlic, creating a harmony that remains to this day the best combination of food and beer I have ever had.

Southern Pecan is not a flashy, sexy beer. It’s a 4.4 percent ABV brown ale with sweet malt notes and caramel undertones. It gets fair ratings on various beer sites, but because the style is so standard, it doesn’t get much attention. It could be considered, as Chef Dulye says, a “sleeper” beer, but pair it with the right food and it becomes divine.

Saison

Another often overlooked or misinterpreted style that tends to work well with food is the saison. Dulye enjoys using it for pairing because it’s a good gateway beer for those who are new to beer or beer-food pairings.

He notes, the citrus/lemon notes from the yeast along with the high level of carbonation typical of the style is great with food and dishes like asparagus or a scallop-English pea risotto. The ocean sweetness of the scallop and the bright, fresh peas along with the effervescence and lightness of a saison creates a “springtime party in your mouth,” he says.

Also, risotto has a rich, creamy, fatty rice base, and according to Nicole Garneau Ph.D., Director, The Genetics of Taste Lab at the Denver Museum of Nature & Science, “Fat can be scoured by CO2. We use the language ‘palate cleansing’ because CO2 is one of the best ways to scrub the palate.”

Smoked Beer/Rauchbier

The almost savory aspects of a smoked beer come from the brain’s association of smoke with meat like bacon or barbecue. This can make the enjoyment of these types of beers difficult since the dominant flavor targets a sense memory not typically associated with beer or any beverage.

Dr. Garneau calls this kind of cognitive association congruence, and it is a significant aspect of sensory interaction since the brain is what takes all the input from the senses and makes a decision based on that information. It also makes smoked beer, which can be an acquired taste to drink on its own, perfect for pairing with food.

In a recent interview, Dr. Garneau noted that the aroma of smoke has been associated with meat and the cooking of protein over fire throughout human history and evolution. “Smoke isn’t a flavor, it’s an aroma,” she adds.

Specific cultural and nostalgic associations with smoke aroma layered on top of the more broadly based cognitive recognition create a cross-modal interaction, Dr. Garneau says, which is a point in the brain where two or sense memories come into play to make an even stronger connection to the flavor or aroma in question.

Grilled foods also trigger that cultural and evolutionary association. Also, foods rich in umami, “the fifth sense” that recognizes savory glutemates, also carry that sense memory. Mushrooms, Parmesan, cured meat, and fermented fish sauces or Worcestershire sauce are examples of umami.

According to Karlos Knott, co-founder of Bayou Teche Brewing in Arnaudville, La., when developing their smoked beer in the early days of the brewery’s founding, “We wanted to create a beer that reminded us of my grandfather. When we were thinking of what style to brew, we all said at the same time, it has to be smoked, because he smoked almost everything he butchered on his farm.”

Thinking about how the beer would affect food pairings, Knotts says that while developing the recipe, he and his family wanted a much lighter smoke profile in the beer than the traditional German Rauchbier. “Cajun food is pretty complex with the roux, pork fat, smokiness from the meat, onions, garlic, cayenne pepper and such. You really need beer in South Louisiana to be a supporting partner to the meal, not a standout.”

Chef Dulye says, “Generally if I am working with a smoked beer I will let the smoke in the beer be the only smoke in the pairing. Pairing a smoked beer to a smoked dish can overwhelm the palate as well as make it harder to discern where the smoke notes are coming from.”

Pairing is Personal

Beer is more than the sum of its ABV and IBU numerical parts. The potential to make significant, scientifically sound cognitive connections through the five senses is significantly increased by adding the right flavors, aromas and textures to the equation with food pairings. The number of outcomes exponentially increases by the fact, as Herz says, that “perception is personal, and therefore pairing is personal.”

So in addition to scientific facts and culinary intuition, Dr. Garneau says, “At the end of the day, if you like it, you like it. And it’s not just based on your ability to detect and perceive, but also your experiences that are personal or cultural: social context, where you’re eating, nostalgia, emotions.”

The sensory pairing team of beer and scientific experts that presented at last year’s Craft Brewers Conference has been continuing its work and will be holding another seminar at this year’s conference in Philadelphia to bring the brewing community up to speed on its progress.

“Crowdtasting: A New Approach in Beer and Food,” will be held on Thurs., May 5, and will feature several original members of the group: Julia Herz, Randy Mosher, Pat Fahey, and Nicole Garneau, Ph.D.


Voir la vidéo: BARBEC DE RETROUVAILLES DE LA CHALEUR DÉTÉ AU TOUR DU FOURNEAU À CHARBON À PARIS. (Août 2022).