Nouvelles recettes

La marque asiatique Fast-Casual de Chipotle lance des burritos


ShopHouse, le restaurant asiatique décontracté appartenant à Chipotle, teste des wraps qui ressemblent à des burritos d'inspiration asiatique

La marque dérivée de Chipotle boucle-t-elle la boucle ?

Chipotle Concept de cuisine d'Asie du Sud-Est, ShopHouse, déploie un élément de menu assez familier à plusieurs endroits : burritos.ShopHouse testera des wraps/burritos aux côtés d'autres éléments de menu personnalisables tels que des salades et des bols de riz et de nouilles. Vous pouvez maintenant obtenir les tortillas farcies de protéines, de légumes, de sauces et de garnitures d'inspiration asiatique à Washington, D.C., Los Angeles et Chicago, selon Nation's Restaurant News.

Si le test réussit, le burrito asiatique pourrait être apporté dans les 15 magasins ShopHouse.

"[Les clients] apporteraient des tortillas (certaines de Chipotles à proximité) et demanderaient si nous pouvions emballer les ingrédients de ShopHouse à la manière d'un burrito", porte-parole de Chipotle. Chris Arnold a dit à Eater. "Notre équipe ShopHouse a testé ce hack et l'a vraiment aimé, alors ils ont décidé de l'essayer."

Chipotle a passé beaucoup de temps à investir dans d'autres chaînes de restauration rapide, y compris la Pizzeria Locale à faire soi-même, et elle ouvrira le premier emplacement de Tasty Made Burgers dans l'Ohio plus tard cette année.


14 faits alléchants sur le chipotle

C'est le restaurant qui sait exactement ce que vous voulez : un repas entier enveloppé dans une tortilla géante. Il n'est donc pas surprenant que Chipotle soit l'une des chaînes à la croissance la plus rapide aux États-Unis, avec plus de 1 800 sites et 200 autres cette année seulement. Vous avez probablement déjeuné là-bas aujourd'hui, en fait. Mais alors que ses énormes burritos, sa musique originale et son accent sur les ingrédients frais et durables sont bien connus, retirez le papier d'aluminium et vous découvrirez qu'il y a beaucoup de choses que vous ne saviez pas sur cet empire rapide et décontracté.

1. Son PDG a étudié l'histoire de l'art et a fréquenté le Culinary Institute of America.

Le fondateur Steve Ells n'avait pas l'intention de diriger une chaîne de restaurants de plusieurs milliards de dollars. Il a lancé Chipotle en 1993 dans le but d'ouvrir un jour un établissement gastronomique. Une fois qu'il a vendu plus de 1 000 burritos par jour (son objectif initial était d'un peu plus de 100), cependant, il s'est rendu compte qu'il était sur quelque chose.

2. L'inspiration est venue de San Francisco.

Après avoir obtenu son diplôme du Culinary Institute of America en 1990, Ells a déménagé à San Francisco, où il a travaillé comme sous-chef au désormais légendaire Stars, dirigé par l'ancien chef de Chez Panisse, Jeremiah Tower. Là, l'accent était mis sur les ingrédients frais, et le restaurant a gardé sa cuisine propre et brillante, et à la vue des clients. Combinez cette esthétique avec les burritos de style Mission emballés dans du papier d'aluminium qui devenaient populaires à l'époque, et le tour est joué - la recette du succès de Chipotle.

3. Le premier restaurant était à peine fonctionnel.

Ells a ouvert le premier Chipotle dans un quartier pauvre en affaires de Denver, dans un ancien glacier Dolly Madison. Les entreprises situées le long du bloc partageaient l'accès à l'eau, ce qui signifiait que la machine à soda de Chipotle ne fonctionnait pas si quelqu'un prenait un shampoing au salon d'à côté. Ajoutez à ce petit vol, un menu déroutant et un hideux panneau vert et blanc, et c'est un miracle que le restaurant soit resté à flot.

4. McDonald's l'a aidé à grandir.

Non, les Golden Arches ne possèdent pas Chipotle, contrairement à la croyance populaire, bien qu'elles détiennent une participation majoritaire dans l'entreprise de 1998 à 2006. Pendant ce temps, le concept mexicain rapide et décontracté est passé de 13 sites à plus de 500. McDonald's s'est désengagé. une fois Chipotle est devenu public, gagnant une somme coquette qui aurait pu être beaucoup, beaucoup plus, étant donné que les revenus de Chipotle ont triplé depuis lors.

5. L'orientation locale et durable dans son ensemble n'a pas toujours existé.

Ce n'est que lorsque Ells a lu Niman Ranch et sa viande entièrement naturelle et élevée sans cruauté qu'il s'est intéressé. Une assiette de tacos au porc Niman plus tard, l'affaire a été scellée. Maintenant, la chaîne est complète : c'est le plus gros acheteur de viande entièrement naturelle aux États-Unis, a fait pression pour une législation visant à augmenter l'offre de viande sans hormones ni antibiotiques, et a récemment éliminé progressivement les organismes génétiquement modifiés (OGM) de ses chaîne d'approvisionnement.

6. Il n'y a pas de menu secret, mais vous pouvez obtenir un « quesarito » époustouflant si vous le demandez.

Les fans et les médias ont dépensé une quantité considérable d'énergie à essayer de savoir si l'entreprise a un menu secret. Le porte-parole de Chipotle, quant à lui, est catégorique sur le fait qu'il n'y a pas de menu secret, mais que les travailleurs sont libres de créer des commandes personnalisables. Quoi qu'il en soit, le quesarito de 1 500 calories - c'est exactement ce à quoi cela ressemble - est devenu un favori.

7. Il a un DJ sur la liste de paie pour organiser sa musique en magasin.

Vous n'entendrez aucun Panneau d'affichage haut de gamme tout en dégustant votre steak burrito. C'est grâce à Chris Golub, DJ de Brooklyn et propriétaire du Studio Orca, qui crée des listes de lecture personnalisées (ou « identités musicales », pour utiliser son jargon) pour Chipotle et d'autres marques. Il s'est lié d'amitié avec Ells en 1998 après que les deux se soient rencontrés lors d'un festival gastronomique et œnologique à Denver. En 2010, le PDG est venu le voir et lui a dit, essentiellement, "mec, notre musique est nulle".

8. Ses camions de ravitaillement ont un signe assez amusant à l'arrière.

Pour contrecarrer les gangs errants de bandits amateurs de burrito, vraisemblablement.

9. Flash info : Ce n'est pas parce que c'est entièrement naturel que c'est sain.

Ce n'est pas parce que la crème sure est exempte d'hormones de croissance qu'elle fait moins grossir. Dans une étude récente, les participants ont sous-estimé le nombre de calories dans leur burrito Chipotle de 37% en moyenne. Un burrito bien chargé, disent certains détracteurs, est pire pour vous qu'un Big Mac. L'entreprise, quant à elle, souligne la personnalisation de ses repas. Après tout, vous n'êtes pas obligé d'empiler le guac, la crème sure et le fromage.

10. Les célébrités et les athlètes reçoivent des cartes personnalisées leur offrant des burritos gratuits pendant un an.

Russell Wilson, Bryce Harper et Steven Tyler ne sont que quelques-uns des grands noms qui reçoivent des cartes personnalisées leur donnant droit à des burritos gratuits pendant un an. Avant de vous mettre (naturellement) en colère à l'idée que des millionnaires reçoivent des burritos gratuits, considérez ceci : c'est une opération marketing. De nombreuses célébrités tweetent leur gratitude à des milliers d'abonnés, ce qui équivaut à de la publicité à faible coût pour Chipotle.

11. Et en parlant de célébrités : Jason Mraz est sur leur liste de fournisseurs d'ingrédients.

L'auteur-compositeur-interprète primé aux Grammy possède une ferme d'avocats de cinq acres et demi qui fournit environ 35 000 livres chaque année à Chipotle. Il dit qu'il prévoit de prendre sa retraite à 40 ans pour pouvoir cultiver, surfer et faire du travail caritatif. Sonne comme un concert assez doux.

12. Il y a des pièces de burrito gratuites qui flottent là-bas.

À partir de 1999, Chipotle a commencé à distribuer des pièces de burrito gratuites à ses clients fidèles. Bien qu'elles ne soient plus frappées, les pièces sont toujours là, très probablement entre les mains des travailleurs et de leurs amis. Vous pouvez également en trouver sur eBay, bien qu'ils coûtent plus que le coût réel d'un burrito.

13. Ils regardent au-delà des burritos pour la croissance.

En 2011, Chipotle a ouvert ShopHouse, un restaurant rapide et décontracté qui applique le même format à construire soi-même à la cuisine d'Asie du Sud-Est. La chaîne exploite désormais une douzaine de succursales sur les deux côtes, et semble vouloir se développer sérieusement. Chipotle gère également une pizzeria Locale à Denver, qui pourrait conquérir l'industrie de la pizza, si Blaze Pizza, soutenue par LeBron James, ne le bat pas.

14. Yale s'intéresse beaucoup à ses gobelets et sacs en papier.

Cette tasse avec toutes les écritures dessus que vous venez de jeter - ouais, c'est un gros problème. La bibliothèque de livres rares de Yale a récemment ajouté à sa collection des sacs et des tasses Chipotle qui font partie de la série « Cultivating Thoughts » de la société. Imaginés par l'auteur Jonathan Safran Foer, les articles en papier présentent des histoires courtes, des essais et des poèmes de Jeffrey Eugenides, Barbara Kingsolver et Toni Morrison.


14 faits alléchants sur le chipotle

C'est le restaurant qui sait exactement ce que vous voulez : un repas entier enveloppé dans une tortilla géante. Il n'est donc pas surprenant que Chipotle soit l'une des chaînes à la croissance la plus rapide aux États-Unis, avec plus de 1 800 sites et 200 autres cette année seulement. Vous avez probablement déjeuné là-bas aujourd'hui, en fait. Mais alors que ses énormes burritos, sa musique originale et son accent sur les ingrédients frais et durables sont bien connus, retirez le papier d'aluminium et vous découvrirez qu'il y a beaucoup de choses que vous ne saviez pas sur cet empire rapide et décontracté.

1. Son PDG a étudié l'histoire de l'art et a fréquenté le Culinary Institute of America.

Le fondateur Steve Ells n'avait pas l'intention de diriger une chaîne de restaurants de plusieurs milliards de dollars. Il a lancé Chipotle en 1993 dans le but d'ouvrir un jour un établissement gastronomique. Une fois qu'il a vendu plus de 1 000 burritos par jour (son objectif initial était d'un peu plus de 100), cependant, il s'est rendu compte qu'il était sur quelque chose.

2. L'inspiration est venue de San Francisco.

Après avoir obtenu son diplôme du Culinary Institute of America en 1990, Ells a déménagé à San Francisco, où il a travaillé comme sous-chef au désormais légendaire Stars, dirigé par l'ancien chef de Chez Panisse, Jeremiah Tower. Là, l'accent était mis sur les ingrédients frais, et le restaurant a gardé sa cuisine propre et brillante, et à la vue des clients. Combinez cette esthétique avec les burritos de style Mission emballés dans du papier d'aluminium qui devenaient populaires à l'époque, et le tour est joué - la recette du succès de Chipotle.

3. Le premier restaurant était à peine fonctionnel.

Ells a ouvert le premier Chipotle dans un quartier pauvre en affaires de Denver, dans un ancien glacier Dolly Madison. Les entreprises situées le long du bloc partageaient l'accès à l'eau, ce qui signifiait que la machine à soda de Chipotle ne fonctionnait pas si quelqu'un prenait un shampoing au salon d'à côté. Ajoutez à ce petit vol, un menu déroutant et un hideux panneau vert et blanc, et c'est un miracle que le restaurant soit resté à flot.

4. McDonald's l'a aidé à grandir.

Non, les Golden Arches ne possèdent pas Chipotle, contrairement à la croyance populaire, bien qu'elles détiennent une participation majoritaire dans l'entreprise de 1998 à 2006. Pendant ce temps, le concept mexicain rapide et décontracté est passé de 13 sites à plus de 500. McDonald's s'est désengagé. une fois Chipotle est devenu public, gagnant une somme coquette qui aurait pu être beaucoup, beaucoup plus, étant donné que les revenus de Chipotle ont triplé depuis lors.

5. L'orientation locale et durable dans son ensemble n'a pas toujours existé.

Ce n'est que lorsque Ells a lu Niman Ranch et sa viande entièrement naturelle et élevée sans cruauté qu'il s'est intéressé. Une assiette de tacos au porc Niman plus tard, l'affaire a été scellée. Maintenant, la chaîne est complète : c'est le plus gros acheteur de viande entièrement naturelle aux États-Unis, a fait pression pour une législation visant à augmenter l'offre de viande sans hormones ni antibiotiques, et a récemment éliminé progressivement les organismes génétiquement modifiés (OGM) de ses chaîne d'approvisionnement.

6. Il n'y a pas de menu secret, mais vous pouvez obtenir un « quesarito » époustouflant si vous le demandez.

Les fans et les médias ont dépensé une quantité considérable d'énergie à essayer de savoir si l'entreprise a un menu secret. Le porte-parole de Chipotle, quant à lui, est catégorique sur le fait qu'il n'y a pas de menu secret, mais que les travailleurs sont libres de créer des commandes personnalisables. Quoi qu'il en soit, le quesarito de 1 500 calories - c'est exactement ce à quoi cela ressemble - est devenu un favori.

7. Il a un DJ sur la liste de paie pour organiser sa musique en magasin.

Vous n'entendrez aucun Panneau d'affichage haut de gamme tout en dégustant votre steak burrito. C'est grâce à Chris Golub, DJ de Brooklyn et propriétaire du Studio Orca, qui crée des listes de lecture personnalisées (ou « identités musicales », pour utiliser son jargon) pour Chipotle et d'autres marques. Il s'est lié d'amitié avec Ells en 1998 après que les deux se soient rencontrés lors d'un festival gastronomique et œnologique à Denver. En 2010, le PDG est venu le voir et lui a dit, essentiellement, "mec, notre musique est nulle".

8. Ses camions de ravitaillement ont un signe assez amusant à l'arrière.

Pour contrecarrer les gangs errants de bandits amateurs de burrito, vraisemblablement.

9. Flash info : Ce n'est pas parce que c'est entièrement naturel que c'est sain.

Ce n'est pas parce que la crème sure est exempte d'hormones de croissance qu'elle fait moins grossir. Dans une étude récente, les participants ont sous-estimé le nombre de calories dans leur burrito Chipotle de 37% en moyenne. Un burrito bien chargé, disent certains détracteurs, est pire pour vous qu'un Big Mac. L'entreprise, quant à elle, souligne la personnalisation de ses repas. Après tout, vous n'êtes pas obligé d'empiler le guac, la crème sure et le fromage.

10. Les célébrités et les athlètes reçoivent des cartes personnalisées leur offrant des burritos gratuits pendant un an.

Russell Wilson, Bryce Harper et Steven Tyler ne sont que quelques-uns des grands noms qui reçoivent des cartes personnalisées leur donnant droit à des burritos gratuits pendant un an. Avant de vous mettre (naturellement) en colère à l'idée que des millionnaires reçoivent des burritos gratuits, considérez ceci : c'est une opération marketing. De nombreuses célébrités tweetent leur gratitude à des milliers d'abonnés, ce qui équivaut à de la publicité à faible coût pour Chipotle.

11. Et en parlant de célébrités : Jason Mraz est sur leur liste de fournisseurs d'ingrédients.

L'auteur-compositeur-interprète primé aux Grammy possède une ferme d'avocats de cinq acres et demi qui fournit environ 35 000 livres chaque année à Chipotle. Il dit qu'il prévoit de prendre sa retraite à 40 ans pour pouvoir cultiver, surfer et faire du travail caritatif. Sonne comme un concert assez doux.

12. Il y a des pièces de burrito gratuites qui flottent là-bas.

À partir de 1999, Chipotle a commencé à distribuer des pièces de burrito gratuites à ses clients fidèles. Bien qu'elles ne soient plus frappées, les pièces sont toujours là, très probablement entre les mains des travailleurs et de leurs amis. Vous pouvez également en trouver sur eBay, bien qu'ils coûtent plus que le coût réel d'un burrito.

13. Ils regardent au-delà des burritos pour la croissance.

En 2011, Chipotle a ouvert ShopHouse, un restaurant rapide et décontracté qui applique le même format à construire soi-même à la cuisine d'Asie du Sud-Est. La chaîne exploite désormais une douzaine de succursales sur les deux côtes, et semble vouloir se développer sérieusement. Chipotle gère également une pizzeria Locale à Denver, qui pourrait conquérir l'industrie de la pizza, si Blaze Pizza, soutenue par LeBron James, ne le bat pas.

14. Yale s'intéresse beaucoup à ses gobelets et sacs en papier.

Cette tasse avec toutes les écritures dessus que vous venez de jeter - ouais, c'est un gros problème. La bibliothèque de livres rares de Yale a récemment ajouté à sa collection des sacs et des tasses Chipotle qui font partie de la série « Cultivating Thoughts » de la société. Imaginés par l'auteur Jonathan Safran Foer, les articles en papier présentent des histoires courtes, des essais et des poèmes de Jeffrey Eugenides, Barbara Kingsolver et Toni Morrison.


14 faits alléchants sur le chipotle

C'est le restaurant qui sait exactement ce que vous voulez : un repas entier enveloppé dans une tortilla géante. Il n'est donc pas surprenant que Chipotle soit l'une des chaînes à la croissance la plus rapide aux États-Unis, avec plus de 1 800 sites et 200 autres cette année seulement. Vous avez probablement déjeuné là-bas aujourd'hui, en fait. Mais alors que ses énormes burritos, sa musique originale et son accent sur les ingrédients frais et durables sont bien connus, retirez le papier d'aluminium et vous découvrirez qu'il y a beaucoup de choses que vous ne saviez pas sur cet empire rapide et décontracté.

1. Son PDG a étudié l'histoire de l'art et a fréquenté le Culinary Institute of America.

Le fondateur Steve Ells n'avait pas l'intention de diriger une chaîne de restaurants de plusieurs milliards de dollars. Il a lancé Chipotle en 1993 dans le but d'ouvrir un jour un établissement gastronomique. Une fois qu'il a vendu plus de 1 000 burritos par jour (son objectif initial était d'un peu plus de 100), cependant, il s'est rendu compte qu'il était sur quelque chose.

2. L'inspiration est venue de San Francisco.

Après avoir obtenu son diplôme du Culinary Institute of America en 1990, Ells a déménagé à San Francisco, où il a travaillé comme sous-chef au désormais légendaire Stars, dirigé par l'ancien chef de Chez Panisse, Jeremiah Tower. Là, l'accent était mis sur les ingrédients frais, et le restaurant a gardé sa cuisine propre et brillante, et à la vue des clients. Combinez cette esthétique avec les burritos de style Mission emballés dans du papier d'aluminium qui devenaient populaires à l'époque, et le tour est joué - la recette du succès de Chipotle.

3. Le premier restaurant était à peine fonctionnel.

Ells a ouvert le premier Chipotle dans un quartier pauvre en affaires de Denver, dans un ancien glacier Dolly Madison. Les entreprises situées le long du bloc partageaient l'accès à l'eau, ce qui signifiait que la machine à soda de Chipotle ne fonctionnait pas si quelqu'un prenait un shampoing au salon d'à côté. Ajoutez à ce petit vol, un menu déroutant et un hideux panneau vert et blanc, et c'est un miracle que le restaurant soit resté à flot.

4. McDonald's l'a aidé à grandir.

Non, les Golden Arches ne possèdent pas Chipotle, contrairement à la croyance populaire, bien qu'elles détiennent une participation majoritaire dans l'entreprise de 1998 à 2006. Pendant ce temps, le concept mexicain rapide et décontracté est passé de 13 sites à plus de 500. McDonald's s'est désengagé. une fois Chipotle est devenu public, gagnant une somme coquette qui aurait pu être beaucoup, beaucoup plus, étant donné que les revenus de Chipotle ont triplé depuis lors.

5. L'orientation locale et durable dans son ensemble n'a pas toujours existé.

Ce n'est que lorsque Ells a lu Niman Ranch et sa viande entièrement naturelle et élevée sans cruauté qu'il s'est intéressé. Une assiette de tacos au porc Niman plus tard, l'affaire a été scellée. Maintenant, la chaîne est complète : c'est le plus gros acheteur de viande entièrement naturelle aux États-Unis, a fait pression pour une législation visant à augmenter l'offre de viande sans hormones ni antibiotiques, et a récemment éliminé progressivement les organismes génétiquement modifiés (OGM) de ses chaîne d'approvisionnement.

6. Il n'y a pas de menu secret, mais vous pouvez obtenir un « quesarito » époustouflant si vous le demandez.

Les fans et les médias ont dépensé une quantité considérable d'énergie à essayer de savoir si l'entreprise a un menu secret. Le porte-parole de Chipotle, quant à lui, est catégorique sur le fait qu'il n'y a pas de menu secret, mais que les travailleurs sont libres de créer des commandes personnalisables. Quoi qu'il en soit, le quesarito de 1 500 calories - c'est exactement ce à quoi cela ressemble - est devenu un favori.

7. Il a un DJ sur la liste de paie pour organiser sa musique en magasin.

Vous n'entendrez aucun Panneau d'affichage haut de gamme tout en dégustant votre steak burrito. C'est grâce à Chris Golub, DJ de Brooklyn et propriétaire du Studio Orca, qui crée des listes de lecture personnalisées (ou « identités musicales », pour utiliser son jargon) pour Chipotle et d'autres marques. Il s'est lié d'amitié avec Ells en 1998 après que les deux se soient rencontrés lors d'un festival gastronomique et œnologique à Denver. En 2010, le PDG est venu le voir et lui a dit, essentiellement, "mec, notre musique est nulle".

8. Ses camions de ravitaillement ont un signe assez amusant à l'arrière.

Pour contrecarrer les gangs errants de bandits amateurs de burrito, vraisemblablement.

9. Flash info : Ce n'est pas parce que c'est entièrement naturel que c'est sain.

Ce n'est pas parce que la crème sure est exempte d'hormones de croissance qu'elle fait moins grossir. Dans une étude récente, les participants ont sous-estimé le nombre de calories dans leur burrito Chipotle de 37% en moyenne. Un burrito bien chargé, disent certains détracteurs, est pire pour vous qu'un Big Mac. L'entreprise, quant à elle, souligne la personnalisation de ses repas. Après tout, vous n'êtes pas obligé d'empiler le guac, la crème sure et le fromage.

10. Les célébrités et les athlètes reçoivent des cartes personnalisées leur offrant des burritos gratuits pendant un an.

Russell Wilson, Bryce Harper et Steven Tyler ne sont que quelques-uns des grands noms qui reçoivent des cartes personnalisées leur donnant droit à des burritos gratuits pendant un an. Avant de vous mettre (naturellement) en colère à l'idée que des millionnaires reçoivent des burritos gratuits, considérez ceci : c'est une opération marketing. De nombreuses célébrités tweetent leur gratitude à des milliers d'abonnés, ce qui équivaut à de la publicité à faible coût pour Chipotle.

11. Et en parlant de célébrités : Jason Mraz est sur leur liste de fournisseurs d'ingrédients.

L'auteur-compositeur-interprète primé aux Grammy possède une ferme d'avocats de cinq acres et demi qui fournit environ 35 000 livres chaque année à Chipotle. Il dit qu'il prévoit de prendre sa retraite à 40 ans pour pouvoir cultiver, surfer et faire du travail caritatif. Sonne comme un concert assez doux.

12. Il y a des pièces de burrito gratuites qui flottent là-bas.

À partir de 1999, Chipotle a commencé à distribuer des pièces de burrito gratuites à ses clients fidèles. Bien qu'elles ne soient plus frappées, les pièces sont toujours là, très probablement entre les mains des travailleurs et de leurs amis. Vous pouvez également en trouver sur eBay, bien qu'ils coûtent plus que le coût réel d'un burrito.

13. Ils regardent au-delà des burritos pour la croissance.

En 2011, Chipotle a ouvert ShopHouse, un restaurant rapide et décontracté qui applique le même format à construire soi-même à la cuisine d'Asie du Sud-Est. La chaîne exploite désormais une douzaine de succursales sur les deux côtes, et semble vouloir se développer sérieusement. Chipotle gère également une pizzeria Locale à Denver, qui pourrait conquérir l'industrie de la pizza, si Blaze Pizza, soutenue par LeBron James, ne le bat pas.

14. Yale s'intéresse beaucoup à ses gobelets et sacs en papier.

Cette tasse avec toutes les écritures dessus que vous venez de jeter - ouais, c'est un gros problème. La bibliothèque de livres rares de Yale a récemment ajouté à sa collection des sacs et des tasses Chipotle qui font partie de la série « Cultivating Thoughts » de la société. Imaginés par l'auteur Jonathan Safran Foer, les articles en papier présentent des histoires courtes, des essais et des poèmes de Jeffrey Eugenides, Barbara Kingsolver et Toni Morrison.


14 faits alléchants sur le chipotle

C'est le restaurant qui sait exactement ce que vous voulez : un repas entier enveloppé dans une tortilla géante. Il n'est donc pas surprenant que Chipotle soit l'une des chaînes à la croissance la plus rapide aux États-Unis, avec plus de 1 800 sites et 200 autres cette année seulement. Vous avez probablement déjeuné là-bas aujourd'hui, en fait. Mais alors que ses énormes burritos, sa musique originale et son accent sur les ingrédients frais et durables sont bien connus, retirez le papier d'aluminium et vous découvrirez qu'il y a beaucoup de choses que vous ne saviez pas sur cet empire rapide et décontracté.

1. Son PDG a étudié l'histoire de l'art et a fréquenté le Culinary Institute of America.

Le fondateur Steve Ells n'avait pas l'intention de diriger une chaîne de restaurants de plusieurs milliards de dollars. Il a lancé Chipotle en 1993 dans le but d'ouvrir un jour un établissement gastronomique. Une fois qu'il a vendu plus de 1 000 burritos par jour (son objectif initial était d'un peu plus de 100), cependant, il s'est rendu compte qu'il était sur quelque chose.

2. L'inspiration est venue de San Francisco.

Après avoir obtenu son diplôme du Culinary Institute of America en 1990, Ells a déménagé à San Francisco, où il a travaillé comme sous-chef au désormais légendaire Stars, dirigé par l'ancien chef de Chez Panisse, Jeremiah Tower. Là, l'accent était mis sur les ingrédients frais, et le restaurant a gardé sa cuisine propre et brillante, et à la vue des clients. Combinez cette esthétique avec les burritos de style Mission emballés dans du papier d'aluminium qui devenaient populaires à l'époque, et le tour est joué - la recette du succès de Chipotle.

3. Le premier restaurant était à peine fonctionnel.

Ells a ouvert le premier Chipotle dans un quartier pauvre en affaires de Denver, dans un ancien glacier Dolly Madison. Les entreprises situées le long du bloc partageaient l'accès à l'eau, ce qui signifiait que la machine à soda de Chipotle ne fonctionnait pas si quelqu'un prenait un shampoing au salon d'à côté. Ajoutez à ce petit vol, un menu déroutant et un hideux panneau vert et blanc, et c'est un miracle que le restaurant soit resté à flot.

4. McDonald's l'a aidé à grandir.

Non, les Golden Arches ne possèdent pas Chipotle, contrairement à la croyance populaire, bien qu'elles détiennent une participation majoritaire dans l'entreprise de 1998 à 2006. Pendant ce temps, le concept mexicain rapide et décontracté est passé de 13 sites à plus de 500. McDonald's s'est désengagé. une fois Chipotle est devenu public, gagnant une somme coquette qui aurait pu être beaucoup, beaucoup plus, étant donné que les revenus de Chipotle ont triplé depuis lors.

5. L'orientation locale et durable dans son ensemble n'a pas toujours existé.

Ce n'est que lorsque Ells a lu Niman Ranch et sa viande entièrement naturelle et élevée sans cruauté qu'il s'est intéressé. Une assiette de tacos au porc Niman plus tard, l'affaire a été scellée. Maintenant, la chaîne est complète : c'est le plus gros acheteur de viande entièrement naturelle aux États-Unis, a fait pression pour une législation visant à augmenter l'offre de viande sans hormones ni antibiotiques, et a récemment éliminé progressivement les organismes génétiquement modifiés (OGM) de ses chaîne d'approvisionnement.

6. Il n'y a pas de menu secret, mais vous pouvez obtenir un « quesarito » époustouflant si vous le demandez.

Les fans et les médias ont dépensé une quantité considérable d'énergie à essayer de savoir si l'entreprise a un menu secret. Le porte-parole de Chipotle, quant à lui, est catégorique sur le fait qu'il n'y a pas de menu secret, mais que les travailleurs sont libres de créer des commandes personnalisables. Quoi qu'il en soit, le quesarito de 1 500 calories - c'est exactement ce à quoi cela ressemble - est devenu un favori.

7. Il a un DJ sur la liste de paie pour organiser sa musique en magasin.

Vous n'entendrez aucun Panneau d'affichage haut de gamme tout en dégustant votre steak burrito. C'est grâce à Chris Golub, DJ de Brooklyn et propriétaire du Studio Orca, qui crée des listes de lecture personnalisées (ou « identités musicales », pour utiliser son jargon) pour Chipotle et d'autres marques. Il s'est lié d'amitié avec Ells en 1998 après que les deux se soient rencontrés lors d'un festival gastronomique et œnologique à Denver. En 2010, le PDG est venu le voir et lui a dit, essentiellement, "mec, notre musique est nulle".

8. Ses camions de ravitaillement ont un signe assez amusant à l'arrière.

Pour contrecarrer les gangs errants de bandits amateurs de burrito, vraisemblablement.

9. Flash info : Ce n'est pas parce que c'est entièrement naturel que c'est sain.

Ce n'est pas parce que la crème sure est exempte d'hormones de croissance qu'elle fait moins grossir. Dans une étude récente, les participants ont sous-estimé le nombre de calories dans leur burrito Chipotle de 37% en moyenne. Un burrito bien chargé, disent certains détracteurs, est pire pour vous qu'un Big Mac. L'entreprise, quant à elle, souligne la personnalisation de ses repas. Après tout, vous n'êtes pas obligé d'empiler le guac, la crème sure et le fromage.

10. Les célébrités et les athlètes reçoivent des cartes personnalisées leur offrant des burritos gratuits pendant un an.

Russell Wilson, Bryce Harper et Steven Tyler ne sont que quelques-uns des grands noms qui reçoivent des cartes personnalisées leur donnant droit à des burritos gratuits pendant un an. Avant de vous mettre (naturellement) en colère à l'idée que des millionnaires reçoivent des burritos gratuits, considérez ceci : c'est une opération marketing. De nombreuses célébrités tweetent leur gratitude à des milliers d'abonnés, ce qui équivaut à de la publicité à faible coût pour Chipotle.

11. Et en parlant de célébrités : Jason Mraz est sur leur liste de fournisseurs d'ingrédients.

L'auteur-compositeur-interprète primé aux Grammy possède une ferme d'avocats de cinq acres et demi qui fournit environ 35 000 livres chaque année à Chipotle. Il dit qu'il prévoit de prendre sa retraite à 40 ans pour pouvoir cultiver, surfer et faire du travail caritatif. Sonne comme un concert assez doux.

12. Il y a des pièces de burrito gratuites qui flottent là-bas.

À partir de 1999, Chipotle a commencé à distribuer des pièces de burrito gratuites à ses clients fidèles. Bien qu'elles ne soient plus frappées, les pièces sont toujours là, très probablement entre les mains des travailleurs et de leurs amis. Vous pouvez également en trouver sur eBay, bien qu'ils coûtent plus que le coût réel d'un burrito.

13. Ils regardent au-delà des burritos pour la croissance.

En 2011, Chipotle a ouvert ShopHouse, un restaurant rapide et décontracté qui applique le même format à construire soi-même à la cuisine d'Asie du Sud-Est. La chaîne exploite désormais une douzaine de succursales sur les deux côtes, et semble vouloir se développer sérieusement. Chipotle gère également une pizzeria Locale à Denver, qui pourrait conquérir l'industrie de la pizza, si Blaze Pizza, soutenue par LeBron James, ne le bat pas.

14. Yale s'intéresse beaucoup à ses gobelets et sacs en papier.

Cette tasse avec toutes les écritures dessus que vous venez de jeter - ouais, c'est un gros problème. La bibliothèque de livres rares de Yale a récemment ajouté à sa collection des sacs et des tasses Chipotle qui font partie de la série « Cultivating Thoughts » de la société. Imaginés par l'auteur Jonathan Safran Foer, les articles en papier présentent des histoires courtes, des essais et des poèmes de Jeffrey Eugenides, Barbara Kingsolver et Toni Morrison.


14 faits alléchants sur le chipotle

C'est le restaurant qui sait exactement ce que vous voulez : un repas entier enveloppé dans une tortilla géante. Il n'est donc pas surprenant que Chipotle soit l'une des chaînes à la croissance la plus rapide aux États-Unis, avec plus de 1 800 sites et 200 autres cette année seulement. Vous avez probablement déjeuné là-bas aujourd'hui, en fait. Mais alors que ses énormes burritos, sa musique originale et son accent sur les ingrédients frais et durables sont bien connus, retirez le papier d'aluminium et vous découvrirez qu'il y a beaucoup de choses que vous ne saviez pas sur cet empire rapide et décontracté.

1. Son PDG a étudié l'histoire de l'art et a fréquenté le Culinary Institute of America.

Le fondateur Steve Ells n'avait pas l'intention de diriger une chaîne de restaurants de plusieurs milliards de dollars. Il a lancé Chipotle en 1993 dans le but d'ouvrir un jour un établissement gastronomique. Une fois qu'il a vendu plus de 1 000 burritos par jour (son objectif initial était d'un peu plus de 100), cependant, il s'est rendu compte qu'il était sur quelque chose.

2. L'inspiration est venue de San Francisco.

Après avoir obtenu son diplôme du Culinary Institute of America en 1990, Ells a déménagé à San Francisco, où il a travaillé comme sous-chef au désormais légendaire Stars, dirigé par l'ancien chef de Chez Panisse, Jeremiah Tower. Là, l'accent était mis sur les ingrédients frais, et le restaurant a gardé sa cuisine propre et brillante, et à la vue des clients. Combinez cette esthétique avec les burritos de style Mission emballés dans du papier d'aluminium qui devenaient populaires à l'époque, et le tour est joué - la recette du succès de Chipotle.

3. Le premier restaurant était à peine fonctionnel.

Ells a ouvert le premier Chipotle dans un quartier pauvre en affaires de Denver, dans un ancien glacier Dolly Madison. Les entreprises situées le long du bloc partageaient l'accès à l'eau, ce qui signifiait que la machine à soda de Chipotle ne fonctionnait pas si quelqu'un prenait un shampoing au salon d'à côté. Ajoutez à ce petit vol, un menu déroutant et un hideux panneau vert et blanc, et c'est un miracle que le restaurant soit resté à flot.

4. McDonald's l'a aidé à grandir.

Non, les Golden Arches ne possèdent pas Chipotle, contrairement à la croyance populaire, bien qu'ils détiennent une participation majoritaire dans l'entreprise de 1998 à 2006. Pendant ce temps, le concept mexicain rapide et décontracté est passé de 13 sites à plus de 500. McDonald's s'est désengagé. une fois Chipotle est devenu public, gagnant une somme coquette qui aurait pu être beaucoup, beaucoup plus, étant donné que les revenus de Chipotle ont triplé depuis lors.

5. L'orientation locale et durable dans son ensemble n'a pas toujours existé.

Ce n'est que lorsque Ells a lu Niman Ranch et sa viande entièrement naturelle et élevée sans cruauté qu'il s'est intéressé. Une assiette de tacos au porc Niman plus tard, l'affaire a été scellée. Maintenant, la chaîne est complète : c'est le plus gros acheteur de viande entièrement naturelle aux États-Unis, a fait pression pour une législation visant à augmenter l'offre de viande sans hormones ni antibiotiques, et a récemment éliminé progressivement les organismes génétiquement modifiés (OGM) de ses chaîne d'approvisionnement.

6. Il n'y a pas de menu secret, mais vous pouvez obtenir un « quesarito » époustouflant si vous le demandez.

Les fans et les médias ont dépensé une quantité considérable d'énergie à essayer de savoir si l'entreprise a un menu secret. Le porte-parole de Chipotle, quant à lui, est catégorique sur le fait qu'il n'y a pas de menu secret, mais que les travailleurs sont libres de créer des commandes personnalisables. Quoi qu'il en soit, le quesarito de 1 500 calories - c'est exactement ce à quoi cela ressemble - est devenu un favori.

7. It has a DJ on the payroll to curate its in-store music.

You won’t hear any Billboard chart toppers while chowing down on your steak burrito. That’s thanks to Chris Golub, a Brooklyn DJ and owner of Studio Orca, which creates customized playlists (or “musical identities,” to use his lingo) for Chipotle and other brands. He became friends with Ells in 1998 after the two met at a Denver food and wine festival. In 2010, the CEO came to him and said, essentially, “dude, our music sucks.”

8. Its supply trucks have a pretty funny sign on the back.

To stymie roving gangs of burrito-loving bandits, presumably.

9. News Flash: Just because it's all-natural doesn't mean it's healthy.

Just because the sour cream is free of growth hormones doesn’t mean it's any less fattening. In a recent study, participants underestimated the number of calories in their Chipotle burrito by an average of 37%. A fully loaded burrito, some detractors say, is worse for you than a Big Mac. The company, meanwhile, points to the customizability of its meals. You don’t HAVE to pile on the guac, sour cream and cheese, after all.

10. Celebrities and athletes get custom-made cards giving them free burritos for a year.

Russell Wilson, Bryce Harper and Steven Tyler are just a few of the big names who receive customized cards entitling them to free burritos for a year. Before you get (understandably) angry at the thought of millionaires getting free burritos, consider this: It’s a marketing move. Many of the celebs Tweet their gratitude to thousands of followers, which amounts to low-cost advertising for Chipotle.

11. And speaking of celebrities: Jason Mraz is on their list of ingredients suppliers.

The Grammy-winning singer/songwriter keeps a five-and-a-half acre avocado farm that supplies around 35,000 pounds each year to Chipotle. He says he plans to retire at 40 so he can farm, surf and do charity work. Sounds like a pretty sweet gig.

12. There are free burrito coins floating around out there.

Starting in 1999, Chipotle started giving out free burrito coins to loyal customers. Though no longer minted, the coins are still out there, most likely in the hands of workers and their friends. You can also find some on eBay, though they’re going for more than the actual cost of a burrito.

13. They’re looking beyond burritos for growth.

In 2011, Chipotle opened ShopHouse, a fast-casual restaurant that applies the same build-your-own format to Southeast Asian cuisine. The chain now operates a dozen locations on both coasts, and seems bent on serious growth. Chipotle also runs a Pizzeria Locale in Denver, which could conquer the pizza industry—if the LeBron James-backed Blaze Pizza doesn’t beat it to the punch.

14. Yale is really interested in its cups and paper bags.

That cup with all the writing on it that you just threw away—yeah, it’s kind of a big deal. The Yale Rare Book Library recently added Chipotle bags and cups that are part of the company’s “Cultivating Thoughts” series to its collection. The brainchild of author Jonathan Safran Foer, the paper items feature short stories, essays and poems by the likes of Jeffrey Eugenides, Barbara Kingsolver and Toni Morrison.


14 Mouth-Watering Facts About Chipotle

It’s the restaurant that knows exactly what you want: An entire meal wrapped up in a giant tortilla. So it should come as no surprise that Chipotle is one of the fastest-growing chains in the U.S., with more than 1,800 locations and 200 more going up this year alone. You probably ate lunch there today, in fact. But while its huge burritos, quirky music and a focus on fresh, sustainable ingredients are well known, peel back the foil and you’ll discover there’s a lot you didn’t know about this fast-casual empire.

1. Its CEO studied art history and attended the Culinary Institute of America.

Founder Steve Ells had no intention of running a multibillion-dollar restaurant chain. He started Chipotle in 1993 as a step toward one day opening a fine-dining establishment. Once he was selling more than 1,000 burritos a day (his initial goal was just over 100), though, he realized he was on to something.

2. Inspiration came by way of San Francisco.

After graduating from the Culinary Institute of America in 1990, Ells moved to San Francisco, where he worked as a sous chef at the now legendary Stars, run by former Chez Panisse chef Jeremiah Tower. There, the emphasis was on fresh ingredients, and the restaurant kept its kitchen clean and shining, and in full view of patrons. Combine this aesthetic with the foil-wrapped, Mission-style burritos that were becoming popular at the time, and voila — Chipotle’s recipe for success.

3. The first restaurant was barely functional.

Ells opened the first Chipotle in a business-poor neighborhood of Denver, in a former Dolly Madison ice cream parlor. Businesses along the block shared water access, which meant Chipotle’s soda machine didn’t work if someone was getting a shampoo at the salon next door. Add to that petty thievery, a puzzling menu, and a hideous green-and-white sign, and it’s a wonder the restaurant stayed afloat.

4. McDonald’s helped it grow.

No, the Golden Arches does not own Chipotle, contrary to popular belief—though it owned a controlling stake in the company from 1998 to 2006. During that time, the Mexican fast-casual concept went from 13 locations to more than 500. McDonald’s divested once Chipotle went public, earning a tidy sum that could have been much, much more, considering Chipotle’s earnings have tripled since then.

5. The whole local, sustainable focus hasn't always been a thing.

It wasn’t until Ells read about Niman Ranch and its all-natural, humanely raised meat that he became interested. One plate of Niman pork tacos later, the deal was sealed. Now the chain is all-in: It’s the largest buyer of all-natural meat in the U.S., has lobbied for legislation to increase the supply of hormone- and antibiotic-free meat, and recently phased out genetically modified organisms (GMOs) from its supply chain.

6. There is no secret menu—but you can get a gut-busting "quesarito" if you ask.

Fans and news outlets alike have spent a considerable amount of energy trying to figure out if the company has a secret menu. Chipotle’s spokesman, meanwhile, is adamant that there is no secret menu, but that workers are free to build customizable orders. Whatever the case, the 1,500-calorie quesarito—it’s exactly what it sounds like—has become a favorite.

7. It has a DJ on the payroll to curate its in-store music.

You won’t hear any Billboard chart toppers while chowing down on your steak burrito. That’s thanks to Chris Golub, a Brooklyn DJ and owner of Studio Orca, which creates customized playlists (or “musical identities,” to use his lingo) for Chipotle and other brands. He became friends with Ells in 1998 after the two met at a Denver food and wine festival. In 2010, the CEO came to him and said, essentially, “dude, our music sucks.”

8. Its supply trucks have a pretty funny sign on the back.

To stymie roving gangs of burrito-loving bandits, presumably.

9. News Flash: Just because it's all-natural doesn't mean it's healthy.

Just because the sour cream is free of growth hormones doesn’t mean it's any less fattening. In a recent study, participants underestimated the number of calories in their Chipotle burrito by an average of 37%. A fully loaded burrito, some detractors say, is worse for you than a Big Mac. The company, meanwhile, points to the customizability of its meals. You don’t HAVE to pile on the guac, sour cream and cheese, after all.

10. Celebrities and athletes get custom-made cards giving them free burritos for a year.

Russell Wilson, Bryce Harper and Steven Tyler are just a few of the big names who receive customized cards entitling them to free burritos for a year. Before you get (understandably) angry at the thought of millionaires getting free burritos, consider this: It’s a marketing move. Many of the celebs Tweet their gratitude to thousands of followers, which amounts to low-cost advertising for Chipotle.

11. And speaking of celebrities: Jason Mraz is on their list of ingredients suppliers.

The Grammy-winning singer/songwriter keeps a five-and-a-half acre avocado farm that supplies around 35,000 pounds each year to Chipotle. He says he plans to retire at 40 so he can farm, surf and do charity work. Sounds like a pretty sweet gig.

12. There are free burrito coins floating around out there.

Starting in 1999, Chipotle started giving out free burrito coins to loyal customers. Though no longer minted, the coins are still out there, most likely in the hands of workers and their friends. You can also find some on eBay, though they’re going for more than the actual cost of a burrito.

13. They’re looking beyond burritos for growth.

In 2011, Chipotle opened ShopHouse, a fast-casual restaurant that applies the same build-your-own format to Southeast Asian cuisine. The chain now operates a dozen locations on both coasts, and seems bent on serious growth. Chipotle also runs a Pizzeria Locale in Denver, which could conquer the pizza industry—if the LeBron James-backed Blaze Pizza doesn’t beat it to the punch.

14. Yale is really interested in its cups and paper bags.

That cup with all the writing on it that you just threw away—yeah, it’s kind of a big deal. The Yale Rare Book Library recently added Chipotle bags and cups that are part of the company’s “Cultivating Thoughts” series to its collection. The brainchild of author Jonathan Safran Foer, the paper items feature short stories, essays and poems by the likes of Jeffrey Eugenides, Barbara Kingsolver and Toni Morrison.


14 Mouth-Watering Facts About Chipotle

It’s the restaurant that knows exactly what you want: An entire meal wrapped up in a giant tortilla. So it should come as no surprise that Chipotle is one of the fastest-growing chains in the U.S., with more than 1,800 locations and 200 more going up this year alone. You probably ate lunch there today, in fact. But while its huge burritos, quirky music and a focus on fresh, sustainable ingredients are well known, peel back the foil and you’ll discover there’s a lot you didn’t know about this fast-casual empire.

1. Its CEO studied art history and attended the Culinary Institute of America.

Founder Steve Ells had no intention of running a multibillion-dollar restaurant chain. He started Chipotle in 1993 as a step toward one day opening a fine-dining establishment. Once he was selling more than 1,000 burritos a day (his initial goal was just over 100), though, he realized he was on to something.

2. Inspiration came by way of San Francisco.

After graduating from the Culinary Institute of America in 1990, Ells moved to San Francisco, where he worked as a sous chef at the now legendary Stars, run by former Chez Panisse chef Jeremiah Tower. There, the emphasis was on fresh ingredients, and the restaurant kept its kitchen clean and shining, and in full view of patrons. Combine this aesthetic with the foil-wrapped, Mission-style burritos that were becoming popular at the time, and voila — Chipotle’s recipe for success.

3. The first restaurant was barely functional.

Ells opened the first Chipotle in a business-poor neighborhood of Denver, in a former Dolly Madison ice cream parlor. Businesses along the block shared water access, which meant Chipotle’s soda machine didn’t work if someone was getting a shampoo at the salon next door. Add to that petty thievery, a puzzling menu, and a hideous green-and-white sign, and it’s a wonder the restaurant stayed afloat.

4. McDonald’s helped it grow.

No, the Golden Arches does not own Chipotle, contrary to popular belief—though it owned a controlling stake in the company from 1998 to 2006. During that time, the Mexican fast-casual concept went from 13 locations to more than 500. McDonald’s divested once Chipotle went public, earning a tidy sum that could have been much, much more, considering Chipotle’s earnings have tripled since then.

5. The whole local, sustainable focus hasn't always been a thing.

It wasn’t until Ells read about Niman Ranch and its all-natural, humanely raised meat that he became interested. One plate of Niman pork tacos later, the deal was sealed. Now the chain is all-in: It’s the largest buyer of all-natural meat in the U.S., has lobbied for legislation to increase the supply of hormone- and antibiotic-free meat, and recently phased out genetically modified organisms (GMOs) from its supply chain.

6. There is no secret menu—but you can get a gut-busting "quesarito" if you ask.

Fans and news outlets alike have spent a considerable amount of energy trying to figure out if the company has a secret menu. Chipotle’s spokesman, meanwhile, is adamant that there is no secret menu, but that workers are free to build customizable orders. Whatever the case, the 1,500-calorie quesarito—it’s exactly what it sounds like—has become a favorite.

7. It has a DJ on the payroll to curate its in-store music.

You won’t hear any Billboard chart toppers while chowing down on your steak burrito. That’s thanks to Chris Golub, a Brooklyn DJ and owner of Studio Orca, which creates customized playlists (or “musical identities,” to use his lingo) for Chipotle and other brands. He became friends with Ells in 1998 after the two met at a Denver food and wine festival. In 2010, the CEO came to him and said, essentially, “dude, our music sucks.”

8. Its supply trucks have a pretty funny sign on the back.

To stymie roving gangs of burrito-loving bandits, presumably.

9. News Flash: Just because it's all-natural doesn't mean it's healthy.

Just because the sour cream is free of growth hormones doesn’t mean it's any less fattening. In a recent study, participants underestimated the number of calories in their Chipotle burrito by an average of 37%. A fully loaded burrito, some detractors say, is worse for you than a Big Mac. The company, meanwhile, points to the customizability of its meals. You don’t HAVE to pile on the guac, sour cream and cheese, after all.

10. Celebrities and athletes get custom-made cards giving them free burritos for a year.

Russell Wilson, Bryce Harper and Steven Tyler are just a few of the big names who receive customized cards entitling them to free burritos for a year. Before you get (understandably) angry at the thought of millionaires getting free burritos, consider this: It’s a marketing move. Many of the celebs Tweet their gratitude to thousands of followers, which amounts to low-cost advertising for Chipotle.

11. And speaking of celebrities: Jason Mraz is on their list of ingredients suppliers.

The Grammy-winning singer/songwriter keeps a five-and-a-half acre avocado farm that supplies around 35,000 pounds each year to Chipotle. He says he plans to retire at 40 so he can farm, surf and do charity work. Sounds like a pretty sweet gig.

12. There are free burrito coins floating around out there.

Starting in 1999, Chipotle started giving out free burrito coins to loyal customers. Though no longer minted, the coins are still out there, most likely in the hands of workers and their friends. You can also find some on eBay, though they’re going for more than the actual cost of a burrito.

13. They’re looking beyond burritos for growth.

In 2011, Chipotle opened ShopHouse, a fast-casual restaurant that applies the same build-your-own format to Southeast Asian cuisine. The chain now operates a dozen locations on both coasts, and seems bent on serious growth. Chipotle also runs a Pizzeria Locale in Denver, which could conquer the pizza industry—if the LeBron James-backed Blaze Pizza doesn’t beat it to the punch.

14. Yale is really interested in its cups and paper bags.

That cup with all the writing on it that you just threw away—yeah, it’s kind of a big deal. The Yale Rare Book Library recently added Chipotle bags and cups that are part of the company’s “Cultivating Thoughts” series to its collection. The brainchild of author Jonathan Safran Foer, the paper items feature short stories, essays and poems by the likes of Jeffrey Eugenides, Barbara Kingsolver and Toni Morrison.


14 Mouth-Watering Facts About Chipotle

It’s the restaurant that knows exactly what you want: An entire meal wrapped up in a giant tortilla. So it should come as no surprise that Chipotle is one of the fastest-growing chains in the U.S., with more than 1,800 locations and 200 more going up this year alone. You probably ate lunch there today, in fact. But while its huge burritos, quirky music and a focus on fresh, sustainable ingredients are well known, peel back the foil and you’ll discover there’s a lot you didn’t know about this fast-casual empire.

1. Its CEO studied art history and attended the Culinary Institute of America.

Founder Steve Ells had no intention of running a multibillion-dollar restaurant chain. He started Chipotle in 1993 as a step toward one day opening a fine-dining establishment. Once he was selling more than 1,000 burritos a day (his initial goal was just over 100), though, he realized he was on to something.

2. Inspiration came by way of San Francisco.

After graduating from the Culinary Institute of America in 1990, Ells moved to San Francisco, where he worked as a sous chef at the now legendary Stars, run by former Chez Panisse chef Jeremiah Tower. There, the emphasis was on fresh ingredients, and the restaurant kept its kitchen clean and shining, and in full view of patrons. Combine this aesthetic with the foil-wrapped, Mission-style burritos that were becoming popular at the time, and voila — Chipotle’s recipe for success.

3. The first restaurant was barely functional.

Ells opened the first Chipotle in a business-poor neighborhood of Denver, in a former Dolly Madison ice cream parlor. Businesses along the block shared water access, which meant Chipotle’s soda machine didn’t work if someone was getting a shampoo at the salon next door. Add to that petty thievery, a puzzling menu, and a hideous green-and-white sign, and it’s a wonder the restaurant stayed afloat.

4. McDonald’s helped it grow.

No, the Golden Arches does not own Chipotle, contrary to popular belief—though it owned a controlling stake in the company from 1998 to 2006. During that time, the Mexican fast-casual concept went from 13 locations to more than 500. McDonald’s divested once Chipotle went public, earning a tidy sum that could have been much, much more, considering Chipotle’s earnings have tripled since then.

5. The whole local, sustainable focus hasn't always been a thing.

It wasn’t until Ells read about Niman Ranch and its all-natural, humanely raised meat that he became interested. One plate of Niman pork tacos later, the deal was sealed. Now the chain is all-in: It’s the largest buyer of all-natural meat in the U.S., has lobbied for legislation to increase the supply of hormone- and antibiotic-free meat, and recently phased out genetically modified organisms (GMOs) from its supply chain.

6. There is no secret menu—but you can get a gut-busting "quesarito" if you ask.

Fans and news outlets alike have spent a considerable amount of energy trying to figure out if the company has a secret menu. Chipotle’s spokesman, meanwhile, is adamant that there is no secret menu, but that workers are free to build customizable orders. Whatever the case, the 1,500-calorie quesarito—it’s exactly what it sounds like—has become a favorite.

7. It has a DJ on the payroll to curate its in-store music.

You won’t hear any Billboard chart toppers while chowing down on your steak burrito. That’s thanks to Chris Golub, a Brooklyn DJ and owner of Studio Orca, which creates customized playlists (or “musical identities,” to use his lingo) for Chipotle and other brands. He became friends with Ells in 1998 after the two met at a Denver food and wine festival. In 2010, the CEO came to him and said, essentially, “dude, our music sucks.”

8. Its supply trucks have a pretty funny sign on the back.

To stymie roving gangs of burrito-loving bandits, presumably.

9. News Flash: Just because it's all-natural doesn't mean it's healthy.

Just because the sour cream is free of growth hormones doesn’t mean it's any less fattening. In a recent study, participants underestimated the number of calories in their Chipotle burrito by an average of 37%. A fully loaded burrito, some detractors say, is worse for you than a Big Mac. The company, meanwhile, points to the customizability of its meals. You don’t HAVE to pile on the guac, sour cream and cheese, after all.

10. Celebrities and athletes get custom-made cards giving them free burritos for a year.

Russell Wilson, Bryce Harper and Steven Tyler are just a few of the big names who receive customized cards entitling them to free burritos for a year. Before you get (understandably) angry at the thought of millionaires getting free burritos, consider this: It’s a marketing move. Many of the celebs Tweet their gratitude to thousands of followers, which amounts to low-cost advertising for Chipotle.

11. And speaking of celebrities: Jason Mraz is on their list of ingredients suppliers.

The Grammy-winning singer/songwriter keeps a five-and-a-half acre avocado farm that supplies around 35,000 pounds each year to Chipotle. He says he plans to retire at 40 so he can farm, surf and do charity work. Sounds like a pretty sweet gig.

12. There are free burrito coins floating around out there.

Starting in 1999, Chipotle started giving out free burrito coins to loyal customers. Though no longer minted, the coins are still out there, most likely in the hands of workers and their friends. You can also find some on eBay, though they’re going for more than the actual cost of a burrito.

13. They’re looking beyond burritos for growth.

In 2011, Chipotle opened ShopHouse, a fast-casual restaurant that applies the same build-your-own format to Southeast Asian cuisine. The chain now operates a dozen locations on both coasts, and seems bent on serious growth. Chipotle also runs a Pizzeria Locale in Denver, which could conquer the pizza industry—if the LeBron James-backed Blaze Pizza doesn’t beat it to the punch.

14. Yale is really interested in its cups and paper bags.

That cup with all the writing on it that you just threw away—yeah, it’s kind of a big deal. The Yale Rare Book Library recently added Chipotle bags and cups that are part of the company’s “Cultivating Thoughts” series to its collection. The brainchild of author Jonathan Safran Foer, the paper items feature short stories, essays and poems by the likes of Jeffrey Eugenides, Barbara Kingsolver and Toni Morrison.


14 Mouth-Watering Facts About Chipotle

It’s the restaurant that knows exactly what you want: An entire meal wrapped up in a giant tortilla. So it should come as no surprise that Chipotle is one of the fastest-growing chains in the U.S., with more than 1,800 locations and 200 more going up this year alone. You probably ate lunch there today, in fact. But while its huge burritos, quirky music and a focus on fresh, sustainable ingredients are well known, peel back the foil and you’ll discover there’s a lot you didn’t know about this fast-casual empire.

1. Its CEO studied art history and attended the Culinary Institute of America.

Founder Steve Ells had no intention of running a multibillion-dollar restaurant chain. He started Chipotle in 1993 as a step toward one day opening a fine-dining establishment. Once he was selling more than 1,000 burritos a day (his initial goal was just over 100), though, he realized he was on to something.

2. Inspiration came by way of San Francisco.

After graduating from the Culinary Institute of America in 1990, Ells moved to San Francisco, where he worked as a sous chef at the now legendary Stars, run by former Chez Panisse chef Jeremiah Tower. There, the emphasis was on fresh ingredients, and the restaurant kept its kitchen clean and shining, and in full view of patrons. Combine this aesthetic with the foil-wrapped, Mission-style burritos that were becoming popular at the time, and voila — Chipotle’s recipe for success.

3. The first restaurant was barely functional.

Ells opened the first Chipotle in a business-poor neighborhood of Denver, in a former Dolly Madison ice cream parlor. Businesses along the block shared water access, which meant Chipotle’s soda machine didn’t work if someone was getting a shampoo at the salon next door. Add to that petty thievery, a puzzling menu, and a hideous green-and-white sign, and it’s a wonder the restaurant stayed afloat.

4. McDonald’s helped it grow.

No, the Golden Arches does not own Chipotle, contrary to popular belief—though it owned a controlling stake in the company from 1998 to 2006. During that time, the Mexican fast-casual concept went from 13 locations to more than 500. McDonald’s divested once Chipotle went public, earning a tidy sum that could have been much, much more, considering Chipotle’s earnings have tripled since then.

5. The whole local, sustainable focus hasn't always been a thing.

It wasn’t until Ells read about Niman Ranch and its all-natural, humanely raised meat that he became interested. One plate of Niman pork tacos later, the deal was sealed. Now the chain is all-in: It’s the largest buyer of all-natural meat in the U.S., has lobbied for legislation to increase the supply of hormone- and antibiotic-free meat, and recently phased out genetically modified organisms (GMOs) from its supply chain.

6. There is no secret menu—but you can get a gut-busting "quesarito" if you ask.

Fans and news outlets alike have spent a considerable amount of energy trying to figure out if the company has a secret menu. Chipotle’s spokesman, meanwhile, is adamant that there is no secret menu, but that workers are free to build customizable orders. Whatever the case, the 1,500-calorie quesarito—it’s exactly what it sounds like—has become a favorite.

7. It has a DJ on the payroll to curate its in-store music.

You won’t hear any Billboard chart toppers while chowing down on your steak burrito. That’s thanks to Chris Golub, a Brooklyn DJ and owner of Studio Orca, which creates customized playlists (or “musical identities,” to use his lingo) for Chipotle and other brands. He became friends with Ells in 1998 after the two met at a Denver food and wine festival. In 2010, the CEO came to him and said, essentially, “dude, our music sucks.”

8. Its supply trucks have a pretty funny sign on the back.

To stymie roving gangs of burrito-loving bandits, presumably.

9. News Flash: Just because it's all-natural doesn't mean it's healthy.

Just because the sour cream is free of growth hormones doesn’t mean it's any less fattening. In a recent study, participants underestimated the number of calories in their Chipotle burrito by an average of 37%. A fully loaded burrito, some detractors say, is worse for you than a Big Mac. The company, meanwhile, points to the customizability of its meals. You don’t HAVE to pile on the guac, sour cream and cheese, after all.

10. Celebrities and athletes get custom-made cards giving them free burritos for a year.

Russell Wilson, Bryce Harper and Steven Tyler are just a few of the big names who receive customized cards entitling them to free burritos for a year. Before you get (understandably) angry at the thought of millionaires getting free burritos, consider this: It’s a marketing move. Many of the celebs Tweet their gratitude to thousands of followers, which amounts to low-cost advertising for Chipotle.

11. And speaking of celebrities: Jason Mraz is on their list of ingredients suppliers.

The Grammy-winning singer/songwriter keeps a five-and-a-half acre avocado farm that supplies around 35,000 pounds each year to Chipotle. He says he plans to retire at 40 so he can farm, surf and do charity work. Sounds like a pretty sweet gig.

12. There are free burrito coins floating around out there.

Starting in 1999, Chipotle started giving out free burrito coins to loyal customers. Though no longer minted, the coins are still out there, most likely in the hands of workers and their friends. You can also find some on eBay, though they’re going for more than the actual cost of a burrito.

13. They’re looking beyond burritos for growth.

In 2011, Chipotle opened ShopHouse, a fast-casual restaurant that applies the same build-your-own format to Southeast Asian cuisine. The chain now operates a dozen locations on both coasts, and seems bent on serious growth. Chipotle also runs a Pizzeria Locale in Denver, which could conquer the pizza industry—if the LeBron James-backed Blaze Pizza doesn’t beat it to the punch.

14. Yale is really interested in its cups and paper bags.

That cup with all the writing on it that you just threw away—yeah, it’s kind of a big deal. The Yale Rare Book Library recently added Chipotle bags and cups that are part of the company’s “Cultivating Thoughts” series to its collection. The brainchild of author Jonathan Safran Foer, the paper items feature short stories, essays and poems by the likes of Jeffrey Eugenides, Barbara Kingsolver and Toni Morrison.


14 Mouth-Watering Facts About Chipotle

It’s the restaurant that knows exactly what you want: An entire meal wrapped up in a giant tortilla. So it should come as no surprise that Chipotle is one of the fastest-growing chains in the U.S., with more than 1,800 locations and 200 more going up this year alone. You probably ate lunch there today, in fact. But while its huge burritos, quirky music and a focus on fresh, sustainable ingredients are well known, peel back the foil and you’ll discover there’s a lot you didn’t know about this fast-casual empire.

1. Its CEO studied art history and attended the Culinary Institute of America.

Founder Steve Ells had no intention of running a multibillion-dollar restaurant chain. He started Chipotle in 1993 as a step toward one day opening a fine-dining establishment. Once he was selling more than 1,000 burritos a day (his initial goal was just over 100), though, he realized he was on to something.

2. Inspiration came by way of San Francisco.

After graduating from the Culinary Institute of America in 1990, Ells moved to San Francisco, where he worked as a sous chef at the now legendary Stars, run by former Chez Panisse chef Jeremiah Tower. There, the emphasis was on fresh ingredients, and the restaurant kept its kitchen clean and shining, and in full view of patrons. Combine this aesthetic with the foil-wrapped, Mission-style burritos that were becoming popular at the time, and voila — Chipotle’s recipe for success.

3. The first restaurant was barely functional.

Ells opened the first Chipotle in a business-poor neighborhood of Denver, in a former Dolly Madison ice cream parlor. Businesses along the block shared water access, which meant Chipotle’s soda machine didn’t work if someone was getting a shampoo at the salon next door. Add to that petty thievery, a puzzling menu, and a hideous green-and-white sign, and it’s a wonder the restaurant stayed afloat.

4. McDonald’s helped it grow.

No, the Golden Arches does not own Chipotle, contrary to popular belief—though it owned a controlling stake in the company from 1998 to 2006. During that time, the Mexican fast-casual concept went from 13 locations to more than 500. McDonald’s divested once Chipotle went public, earning a tidy sum that could have been much, much more, considering Chipotle’s earnings have tripled since then.

5. The whole local, sustainable focus hasn't always been a thing.

It wasn’t until Ells read about Niman Ranch and its all-natural, humanely raised meat that he became interested. One plate of Niman pork tacos later, the deal was sealed. Now the chain is all-in: It’s the largest buyer of all-natural meat in the U.S., has lobbied for legislation to increase the supply of hormone- and antibiotic-free meat, and recently phased out genetically modified organisms (GMOs) from its supply chain.

6. There is no secret menu—but you can get a gut-busting "quesarito" if you ask.

Fans and news outlets alike have spent a considerable amount of energy trying to figure out if the company has a secret menu. Chipotle’s spokesman, meanwhile, is adamant that there is no secret menu, but that workers are free to build customizable orders. Whatever the case, the 1,500-calorie quesarito—it’s exactly what it sounds like—has become a favorite.

7. It has a DJ on the payroll to curate its in-store music.

You won’t hear any Billboard chart toppers while chowing down on your steak burrito. That’s thanks to Chris Golub, a Brooklyn DJ and owner of Studio Orca, which creates customized playlists (or “musical identities,” to use his lingo) for Chipotle and other brands. He became friends with Ells in 1998 after the two met at a Denver food and wine festival. In 2010, the CEO came to him and said, essentially, “dude, our music sucks.”

8. Its supply trucks have a pretty funny sign on the back.

To stymie roving gangs of burrito-loving bandits, presumably.

9. News Flash: Just because it's all-natural doesn't mean it's healthy.

Just because the sour cream is free of growth hormones doesn’t mean it's any less fattening. In a recent study, participants underestimated the number of calories in their Chipotle burrito by an average of 37%. A fully loaded burrito, some detractors say, is worse for you than a Big Mac. The company, meanwhile, points to the customizability of its meals. You don’t HAVE to pile on the guac, sour cream and cheese, after all.

10. Celebrities and athletes get custom-made cards giving them free burritos for a year.

Russell Wilson, Bryce Harper and Steven Tyler are just a few of the big names who receive customized cards entitling them to free burritos for a year. Before you get (understandably) angry at the thought of millionaires getting free burritos, consider this: It’s a marketing move. Many of the celebs Tweet their gratitude to thousands of followers, which amounts to low-cost advertising for Chipotle.

11. And speaking of celebrities: Jason Mraz is on their list of ingredients suppliers.

The Grammy-winning singer/songwriter keeps a five-and-a-half acre avocado farm that supplies around 35,000 pounds each year to Chipotle. He says he plans to retire at 40 so he can farm, surf and do charity work. Sounds like a pretty sweet gig.

12. There are free burrito coins floating around out there.

Starting in 1999, Chipotle started giving out free burrito coins to loyal customers. Though no longer minted, the coins are still out there, most likely in the hands of workers and their friends. You can also find some on eBay, though they’re going for more than the actual cost of a burrito.

13. They’re looking beyond burritos for growth.

In 2011, Chipotle opened ShopHouse, a fast-casual restaurant that applies the same build-your-own format to Southeast Asian cuisine. The chain now operates a dozen locations on both coasts, and seems bent on serious growth. Chipotle also runs a Pizzeria Locale in Denver, which could conquer the pizza industry—if the LeBron James-backed Blaze Pizza doesn’t beat it to the punch.

14. Yale is really interested in its cups and paper bags.

That cup with all the writing on it that you just threw away—yeah, it’s kind of a big deal. The Yale Rare Book Library recently added Chipotle bags and cups that are part of the company’s “Cultivating Thoughts” series to its collection. The brainchild of author Jonathan Safran Foer, the paper items feature short stories, essays and poems by the likes of Jeffrey Eugenides, Barbara Kingsolver and Toni Morrison.